À la uneFranceMédias

La France a un incroyable talent : bilan de l’émission du 3 novembre

Pour cette troisième soirée d’auditions de “La France a un incroyable talent”, chanteurs et danseurs se sont principalement succédés de quoi décevoir un peu

Pour cette troisième soirée d’auditions de “La France a un incroyable talent”, ce sont principalement des chanteurs et des danseurs qui se sont succédés. Cette succession a parfois déçu les internautes, trouvant qu’il n’y a pas assez de diversification.

Cependant, les prestations de certains “chanteurs” ont parfois laissé perplexe le jury et les internautes, comme avec ce couple de quinquagénaires.

Une prestation haute en couleur

Déjà présent l’année dernière dans un déguisement de sirène, Téo Lavabo, est revenu cette année… en chipolata. Le jeune homme est arrivé sur scène dans un carton géant emballé de papier-cadeau puis en est sorti dans une tenue bleue, très moulante et laissant deviner ses attributs. Eric Antoine lui a d’ailleurs fait la remarque “”Si je peux me permettre, on voit vraiment bien la chipolata”. Malgré une prestation très spéciale, Téo Lavabo a su récolter trois votes favorables ce qui lui permet d’accéder aux demi-finales.

Après avoir bien rigolé, le jury a été bluffé par la prestation d’Anthony Cesar, un jeune danseur de 18 ans, qui a alterné la danse classique, contemporaine et urbaine.

Tellement bluffé que Hélène Ségara a décidé de lui offrir une place en finale en appuyant sur le “Golden Buzzer”. “Il a 18 ans ! Tu ne peux que progresser ! Tu nous apportes un moment de grâce. Tout le temps où je t’ai vu danser, je me suis dit : ‘J’ai envie de te revoir !’. Tu es né pour faire ça. Il est hors de question que je te laisse passer” a-t-elle déclaré. Cependant, ce choix n’a pas fait l’unanimité auprès de Marianne James et de certains internautes. La chanteuse a reconnu que le jeune homme était talentueux mais que la chorégraphie était un peu “datée”. Des remarques partagées par certains.

Mila, une jeune fille de 14 ans, a aussi ému le plateau. Victime de harcèlement, elle a ainsi proposé une danse contemporaine sur ce thème. Marianne James impressionnée en a profité pour lui faire remarquer “il y a la petite jeune fille la voix est très, très douce. Et au moment où ça a commencé… Ok, merci, au revoir ! C’était magnifique Mila !”.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFrance

Les dates clés de l'instauration des congés payés en France

À la uneCinémaPop & Geek

Qui est Kang le Conquérant, le prochain grand méchant du MCU ?

À la uneCinéma

Disparition à 75 ans du réalisateur de 37º2 le matin, Jean-Jacques Beineix

À la uneInsolite

10 records du monde totalement délirants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux