ActualitéEconomie

La marque Jaguar Land Rover, bientôt tenue par la Couronne britannique ?

Jaguar Land Rover (JLR) est en pourparlers avec le gouvernement pour obtenir un prêt de plus de 1 milliard de livres sterling, suite d’une baisse des ventes pendant la pandémie de coronavirus.

Renault n’est pas la seule entreprise automobile à avoir souffert de l’épidémie de coronavirus. Le groupe britannique Jaguar Land-Rover a lui aussi ses petits soucis. En effet, l’entreprise a demandé une aide financière publique temporaire. Celle ci coûterait plus d’un milliard de livres. Selon les rapports, le constructeur automobile discute depuis des semaines. JLR a vu ses ventes chuter de plus de 30 %. Bien que le montant exact du prêt ne soit pas encore clair, la société a déclaré que les propositions selon lesquelles le constructeur automobile cherchait jusqu’à 2 milliards de livres sterling étaient “inexactes et spéculatives ».

Une entreprise en difficulté 

JLR a profité du programme gouvernemental de maintien de l’emploi. En effet, environ 18 000 de ses travailleurs britanniques sont toujours en congé. L’entreprise basée à Coventry (West Midlands, Angleterre) emploie en temps normal 38 000 personnes au Royaume-Uni. Cependant, la société ne remplit pas les conditions requises pour bénéficier du mécanisme conjoint de financement des entreprises : Treasury-Bank of England Covid Corporate Financing destiné aux grandes entreprises. La bourse exige que les sociétés soient notées «investment grade». C’est-à-dire, qu’elle possède un certain niveau de cote de crédit afin de présenter un risque minimal pour les investisseurs.

Un redémarrage compliqué après l’épidémie 

Les installations de Jaguar Land Rover sont fermées depuis fin mars. Bien que la semaine dernière, elle avait redémarré une partie de sa production à Solihull et à Wolverhampton, le relancement n’est pas concluant. L’agence de crédit Standard & Poor’s a récemment estimé que JLR dépenserait 1 milliard de livres sterling chaque mois. Voire plus si, une “production fortement réduite” se poursuivait au cours du prochain mois. Une dépense conséquence puisqu’en plus, JLR a déclaré que les ventes de ses véhicules avaient chuté de 30,9 % au cours des trois dernier mois. Le porte-parole de la société a déclaré que la pandémie de coronavirus avait eu un impact “significatif” sur les ventes. La demande de JLR pour un prêt garanti par les contribuables a été signalée pour la première fois par Sky News.

À LIRE AUSSI:

Related posts
À la uneActualitéFootInternationalSport

Diego Maradona : le plus grand des conquérants

À la uneActualitéMusique

Kimotion va créer un morceau avec la communauté Tik Tok

À la uneActualitéCinéma

Godzilla vs. Kong : WarnerMedia vs. Netflix

Economie

Bitcoin, Ethereum ou XRP: un nouveau "boom'' de crypto-monnaie arrive-t-il?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux