À la uneActualitéEquitationFrancePolitiqueSociétéSport

La nouvelle hausse de la TVA fixée à 20%, une catastrophe pour les centres équestres ! Avec le témoignage de Loïc Caudal

En raison des injonctions de Bruxelles, le gouvernement a pris la décision d’augmenter la TVA de 13% sur les centres équestres au 1er janvier 2014 ce qui provoquera « la mort des centres équestres » selon les professionnels.

Lundi 11 novembre à 13H, une manifestation aura lieu à la place de la Bastille pour tenter de faire changer d’avis le gouvernement  sur cette nouvelle taxe : cavaliers et amoureux des chevaux sont invités à se mobiliser !

Concrètement, quelles sont les conséquences de cette nouvelle hausse de la TVA sur les centres équestres ?    

A cause de cette nouvelle taxe 4 fois plus forte qu’il y a deux ans (5,5%), 1/3 des clubs équestres disparaîtront soit 2000 exploitations équestres, 7000 fermetures minimum d’emplois directement mais aussi indirectement liés aux clubs (vétérinaires, fournisseurs divers et variés de l’équitation..),  et au moins 80000 chevaux qui seront abattus ! De plus, pour 50% des propriétaires de centres équestres cette hausse de la TVA sera supérieure à ce qu’ils gagnent et pour 16% d’entre eux cela représente directement ce qu’ils gagnent donc ils n’auront plus rien à gagner, ne feront plus de bénéfices.

Quelles solutions peut-on envisager face à ce cataclysme auquel font face les exploitations équestres ?  

« Aujourd’hui, il n’y a pas de solutions si on passe à 20% c’est la mort de 2500 centres équestres, c’est la fin d’une équitation pour tous et on reviendra à une équitation élitisme, pour les riches, une équitation qui était pratiquée il y a 40-50ans […] Il n’y a pas du tout de solution, on passe à 20%, il y a des licenciements, des chevaux qui partent à l’abattoir, des clubs qui vont fermer, il n’y a pas de solution […] Lundi nous manifesterons pour attirer l’opinion des médias, des élus et essayer de faire réagir le gouvernement et voir si on peut le faire changer d’avis. » a déclaré Loïc Caudal, président du comité départemental d’équitation des Hauts de seine (92) et directeur de centre équestre francilien

Quel est l’avenir des clubs équestres ?

« Les clubs qui ont un peu de fond vont pouvoir tenir quelques temps et ceux qui sont à l’équilibre financièrement vont fermer d’ici 2 ans, soit 2000 centres équestres » a-t-il affirmé. En ce qui concerne son propre club : « on est à l’équilibre et même un peu plus donc on va essayer de tenir le plus longtemps possible » a-t-il ajouté.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaCultureFrance

Le Louvre propose gratuitement une sélection de films

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... Your honor, Bryan Cranston dans un thriller simple mais efficace

À la uneFranceSanté

Covid-19 : la France lance une nouvelle enquête "flash" sur les variants

À la uneActualité

Le rappeur Ademo du groupe PNL jugé pour outrage, rébellion et usage de stupéfiants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux