À la uneInternational

La reine Elizabeth II annonce l’interdiction des thérapies de conversion

La reine Elizabeth II a annoncé l’interdiction des thérapies de conversion en Angleterre et au Pays de Galles. Une annonce forte, faite lors de son « discours de la Reine » au Parlement.

Comme chaque année, la reine d’Angleterre procède au « discours de la Reine ». Il permet en effet l’ouverture officielle du Parlement britannique. Malgré son deuil récent, Elizabeth II s’est tout de même rendue à cette importante journée. Il s’agit par ailleurs de sa première apparition publique depuis le décès du Prince Philip.

Dans son discours, la reine a abordé un point important, celui des thérapies de conversion. Également appelées thérapies de réorientation sexuelle, elles prétendent modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne. Elles sont souvent imposées par des communautés religieuses et peuvent s’avérer très traumatisantes.

Des mesures pour empêcher ces pratiques

Le gouvernement du Premier ministre, Boris Johnson, a déclaré que des mesures seraient avancées. Afin d’empêcher ces « pratiques odieuses qui peuvent causer des dommages mentaux et physiques », en commençant par une consultation sur la meilleure façon de protéger les gens et d’éliminer les pratiques coercitives.

Malgré cette promesse, il a été signalé qu’une « brève » consultation publique serait ouverte avant que l’interdiction n’entre en vigueur. Selon des sources de la BBC, la consultation examinera comment s’assurer que des professionnels comme les thérapeutes peuvent aider les gens à explorer pleinement leur identité de genre, tout en autorisant « des formes légitimes de soutien pastoral ».

Les thérapies de conversion en France

Les thérapies de conversion ont déjà été interdites aux mineurs dans 20 États américains ou encore en Allemagne, mais pas encore en France.

Le 29 avril dernier, les artistes Hoshi, Eddy de Pretto et Marie Papillon se sont exprimés sur les réseaux sociaux au sujet des « thérapies de conversion ». Ces derniers estiment qu’il est « urgent de mettre ce passage de loi au calendrier », en faisant référence à la proposition de loi de la députée LREM Laurence Vanceunebrock pour protéger les homosexuels et personnes transgenres souvent victimes d’obscurantisme.

A lire aussi : Reine Elizabeth : son premier anniversaire sans le prince Philip

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFranceSanté

Covid-19 : qui peut avoir accès à la 4ème dose de vaccin ?

À la uneInternational

Etats-Unis : la Cour suprême annule le droit à l’avortement

À la uneInternational

C’est quoi les fameux canons Caesar au centre du jeu dans la guerre en Ukraine ?

À la uneEnvironnementInternational

Tout comprendre sur le Tara Polar Station en 5 minutes

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux