À la uneInternational

La statue de George Floyd taguée, un groupuscule d’extrême droite soupçonné

La statue de l’Afro-américain George Floyd avait été inaugurée samedi dernier à New York. Celle-ci vient d’être endommagée avec de la peinture noire, par ce qui semblerait être un groupuscule d’extrême-droite. 

Hier matin, le jeudi 24 juin, la statue avec la tête de George Floyd a été vandalisée. Une grosse tache de peinture noire couvre le milieu du visage de la statue. Sur son support noir, nous pouvons y lire tagué en blanc « Patriot Front » (front patriote). Cette inscription fait référence au nom d’une cellule néonazie américaine, nous informe l’AFP

Souvenez-vous…

Le 25 mai 2020, l’afro-américain George Floyd était mort suite à son interpellation dans le Minnesota. Parmi les policiers, c’est Derek Chauvin qui a mis George Floyd à plat sur le sol avec son genou sur le coup. Le placage ventral a duré près de neuf minutes, malgré les plaintes émises par l’afro-américain, père de cinq enfants. George Floyd a répété à plusieurs reprises être en insuffisance respiratoire « I can’t breathe », mais rien n’a été fait pour le soulager. 

L’autopsie officielle a révélé que l’homme de 46 ans était mort d’un homicide suite aux manœuvres des policiers.  

Célébrer sa mémoire 

Le jeudi 17 juin 2021, une statue en bronze a été réalisée en l’honneur de George Floyd. Celle-ci fut inaugurée à Newark, dans le New Jersey, afin de rendre hommage à la victime. La statue de 300 kg doit rester en place un peu plus d’un an. 

De même dans la quartier new-yorkais de Brooklyn, une statue de la tête de l’afro-américain a été inaugurée le jour anniversaire de la fin de l’esclavage aux Etats-Unis. La statue de deux mètres de haut est en bois et elle a été réalisée par l’artiste Chris Carnabuci 

Les deux statues taguées 

Sur les deux statues, l’inscription « Patriot Front » a été inscrite. Les autorités pensent à des délits à caractère raciste.

Une enquête a été ouverte par les policiers, et le maire de New York s’est exprimé dans un tweet. Bill de Blasio promet « nous mènerons ces lâches devant la justice ».

Concernant le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo indique qu’il mettait à disposition de l’enquête, des géants spécialisés de la police d’État d’après l’AFP.

À lire aussi : Halloween Kills : découvrez la bande annonce de la suite attendue le 20 octobre

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneActualitéPolitique

5 éléments pour comprendre ... la crise des sous-marins

À la uneSéries Tv

Lancement du tournage de La Flamme saison 2

À la uneCinéma

Halloween Kills : une dernière bande annonce efficace

À la uneActualitéCinémaInsolite

Un Français regarde Kaamelott 203 fois et bat le record du monde de visionnage d'un film

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux