ActualitéCultureMédias

La télé des années 90-2000 : C’est pas sorcier (France 3)

Pendant un peu plus de 20 ans, Fred et Jamy ont intéressé une bonne partie de la jeunesse française avec leur émission de vulgarisation scientifique « C’est pas Sorcier ». Retour sur le succès d’une émission qui a gagné sa place dans les salles de classe.

Jamy, Fred et Sabine

3 acolytes : Jamy (Gourmand) Fred (Frédéric Courant) et Sabine (Quindou) et des centaines de sujets complexes très divers. Voici ce qui a fait le succès de C’est pas Sorcier. L’émission débute en 1993 et a pour but d’expliquer ces sujets à un public très jeune. Dans chaque épisode, on retrouve premièrement Fred et Sabine qui partent sur le terrain pour enquêter et poser des questions. De l’autre côté, Jamy y répond à l’aide de ses maquettes et de ses expériences.

Le premier épisode de C’est pas Sorcier : Le son en concert

C’est pas Sorcier : 1 même format, 559 épisodes

« Ce camion évoquait d’abord et avant tout l’aventure. Et c’était sympa de dire : voilà, on va vous parler de sciences, et on va vous emmener à l’aventure. » résumait ainsi Jamy dans une interview donnée à Brut en 2021. La physique, la biodiversité, le corps humain, la médecine, l’Histoire, le climat, l’Univers… Jamy, Fred et Sabine ont décortiqué tous les sujets dans les 559 épisodes de l’émission de France 3. Chacun durait un peu plus de 25 minutes. Sur le site officiel de C’est pas sorcier, on peut lire qu’une « vingtaine de personnes […], deux mois et 110 000 euros [étaient] nécessaires » pour chaque épisode.

Ce camion évoquait d’abord et avant tout l’aventure. Et c’était sympa de dire : voilà, on va vous parler de sciences, et on va vous emmener à l’aventure.

Jamy en 2021

« Deux piliers indissociables de la diffusion des sciences »

Dans les années 90-2000, la recette C’est pas Sorcier fonctionne et parle au public visé : les enfants et les jeunes. La série remporte ainsi plusieurs récompenses : le prix Roberval du livre et de la communication en technologie en 1996 (pour l’épisode sur les ponts), le 7 d’or de la meilleure émission éducative en 1999 et celui de la meilleure émission pour la jeunesse en 2001. L’université de Mons en Belgique a même élu Fred et Jamy docteurs honoris causa.  « C’est pour souligner la carrière exceptionnelle des deux piliers indissociables de la diffusion des sciences » avait alors expliqué Calogero Conti, recteur de l’UMONS.

De petits extraits de C’est pas Sorcier continuent à être diffusés sur la chaîne YouTube de l’émission

Un trio capable d’intéresser sur tous les sujets

Après une modernisation critiquée en 2011 (l’émission qui abandonne le fameux camion pour laisser place à des écrans tactiles), France 3 diffuse la dernière saison de l’émission jusqu’en septembre 2013. Elle est ensuite reprise sur Internet avec L’esprit sorcier d’abord puis C’est toujours pas sorcier en 2019. Mais ces émissions n’ont pas su intéresser en parlant de tout comme le faisait C’est pas Sorcier. « C’est important de dire que le monde des sciences n’est pas limité aux volcans, aux dinosaures ou à la civilisation égyptienne. » expliquait Fred dans une interview pour RTL en 2015. « Avec C’est pas Sorcier, on avait autant d’audience pour une émission sur le savon que sur les volcans ! » Alors c’était sans doute cela l’exploit de C’est pas Sorcier.

C’est important de dire que le monde des sciences n’est pas limité aux volcans, aux dinosaures ou à la civilisation égyptienne. Avec C’est pas Sorcier, on avait autant d’audience pour une émission sur le savon que sur les volcans ! 

Fred dans une interview pour RTL, 2015

A lire aussi : La télé des années 90-2000 : Perdu de vue (TF1)

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Star Academy : c'est pour quand le retour de l'émission ?

ActualitéPop & Geek

5 choses à savoir sur le jeu The Last Of Us

ActualitéPop & GeekSéries Tv

Le Seigneur des anneaux : c’est quoi le “Silmarillion” ? 

ActualitéPolitique

C'était en 1922, il y a 100 ans... la marche sur Rome de Mussolini

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux