À la uneActualitéInternational

L’Algérie ferme ses frontières aériennes au Maroc

Les tensions entre l’Algérie et le Maroc sont toujours très fortes. Un mois après avoir rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, l’Algérie a décidé de fermer son espace aérien à tous les avions marocains.

Rien ne s’arrange entre l’Algérie et le Maroc. Les autorités algériennes ont décidé le mercredi 22 septembre 2021 de fermer leur espace aérien aux avions marocains. Cette décision intervient dans une période où les tensions entre les deux pays sont exacerbées. Le mois dernier, l’Algérie avait déjà décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc pour différentes raisons.

“Le Haut Conseil de sécurité a décidé de la fermeture immédiate de l’espace aérien à tous les avions civils et militaires, ainsi qu’à ceux immatriculés au Maroc” a annoncé le Haut Conseil algérien. Cette mesure interdit tous les avions en provenance du Maroc de rentrer sur le territoire algérien.

Les frontières aériennes de l’Algérie sont fermées à de nombreux pays depuis le début de la crise de covid-19. Le pays du Maghreb autorise des vols dans son pays en provenance de seulement cinq pays (France, Espagne, Allemagne, Tunisie, Turquie). Les avions en direction et en provenance du Maroc étaient donc déjà interdits. Cette décision risque surtout d’entraver les vols entre le Maroc et la Tunisie qui survolent l’Algérie d’habitude.

Cette décision de renforcer les mesures à l’encontre du Maroc est expliqué par les autorités. Il reproche au royaume de continuer leurs “actes hostiles” et “leurs provocations” envers l’Algérie. Cependant, rien ne précise ce que sont ces mesures hostiles et comment les arrêter.

Le Maroc et l’Algérie font face à de grandes tensions depuis le rapprochement entre le Maroc et l’Israël ou encore autour de la question du Sahara Occidental. Malgré tout, le royaume tente de désamorcer la situation. Mohammed VI souhaite un retour à des relations cordiales entre les deux pays. Dans ce sens, il a déclaré ses condoléances au gouvernement algérien le 18 septembre dernier après la mort de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika.

A lire aussi : La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSanté

Pilule contre le Covid 19 : qu'est ce que le "molnupiravir" ?

À la uneActualitéEnvironnement

Coca-Cola, numéro 1 des entreprises les plus polluantes au monde

À la uneCinéma

Michael, Jason, ou Freddy : avec quel ami passer la meilleure soirée d'Halloween ?

À la uneFranceMédias

Eric Zemmour face à une femme voilée : "enlevez-le si ce foulard n'a pas d'importance !"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux