À la uneActualité

L’ancien adjoint à la mairie de Paris Christophe Girard accusé d’abus sexuels

C’est dans les colonnes du New York Times qu’un homme aujourd’hui âgé d’une quarantaine d’années a témoigné de relations sexuelles abusives exercées par l’ancien adjoint d’Anne Hidalgo. Il évoque “une vingtaine” d’abus depuis ses 16 ans, des accusations que Christophe Girard nie en bloc.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « viol par personne ayant autorité » concernant Christophe Girard, afin d’examiner les accusations qui sont portées à son encontre. Le procureur Rémy Heitz l’a annoncé ce mardi 18 août : “Les investigations ont été confiées à la brigade de protection des mineurs de la direction régionale de la police judiciaire. Elles s’attacheront à déterminer avec exactitude si les faits dénoncés sont susceptibles de caractériser une infraction pénale et si, au vu de leur ancienneté, la prescription de l’action publique est acquise”, précise le communiqué rendu public.

Sa proximité avec l’écrivain Gabriel Matzneff, visé par une enquête pour “viols sur mineurs” l’avait forcé à démissionner le 23 juillet dernier de la mairie de Paris. Près d’un mois plus tard, l’ancien adjoint à la culture d’Anne Hidalgo, Christophe Girard fait à nouveau la Une des journaux, mais pour des accusations qui le concernent lui cette fois-ci. Dans son édition du dimanche 16 août, le New York Times publie le témoignage d’Aniss Hmaid. Cet homme d’origine tunisienne et aujourd’hui âgé de 46 ans affirme avoir rencontré Christophe Girard à la fin des années 1980, à Hammamet, alors qu’il avait 15 ans. Il explique avoir été sexuellement abusé “une vingtaine de fois” au cours des années suivantes, lorsque Christophe Girard occupait un poste à la direction de la maison Yves Saint Laurent et qu’il l’employait comme domestique ou baby-sitter.

A lire aussi : L’affaire Matzneff : la polémique qui entache le second mandat d’Anne Hidalgo

Un “engrenage” professionnel

Christophe Girard aurait ainsi profité de sa position pour abuser sexuellement du jeune homme pendant près de dix années : “Il a profité de ma jeunesse, de mon jeune âge et tout ça pour ses plaisirs sexuels ” a-t-il exprimé dans les colonnes du quotidien américain. Il explique avoir aujourd’hui des séquelles psychologiques durables, se considérant comme une “terre brûlée“: “Je peux dire que j’étais consentant. Mais globalement j’étais pris dans un engrenage un peu bizarre. Mes parents qui m’encourageaient à le voir. Moi qui espérais quelque chose, du boulot, quelque chose comme ça derrière.” Pour appuyer ces accusations, Aniss Hmaid a dévoilé au New York Timesplus d’une centaine” de photographies de M.Girard, dont l’une où il apparaît complètement nu. Contactées par le journal, quatre proches du quadragénaire, dont son père et son frère, ont confirmé qu’il leur avait parlé de ces abus il y a une vingtaine d’années.

Christophe Girard réfute catégoriquement

Interrogé par le New York Times, Christophe Girard nie catégoriquement avoir eu des rapports sexuels avec Aniss Hmaïd et a même avancé que c’était “un roman entier” selon lui. Qualifiant les accusations de calomnieuses, il confirme simplement l’avoir “souvent employé dans les années 1990, au point de le considérer comme ‘un des enfants de la famille'”. Dans un communiqué, son avocate Delphine Meillet dénonce des accusations “sans fondement” et “calomnieuses“, qui feront l’objet de poursuites judiciaires : “Les faits dénoncés étant prescrits, la parole de l’accusateur, contre la parole de l’accusé, est laissée à l’appréciation du tribunal de l’opinion, où trop souvent une présomption de culpabilité en matière d’infractions sexuelles a pris le pas sur la présomption d’innocence“. Delphine Meillet avait déjà du travail après les manifestations devant l’Hôtel de ville de Paris qui avait conduit à la démission de son client, et pour lesquelles il désirait porter plainte pour “diffamation“. Parmi les manifestants réclamant le retrait de Girard, Aniss Hmaid était présent…

CREDIT PHOTO : AFP

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusiquePeople

Aya Nakamura en garde à vue... c'est quoi cette histoire ?

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... "Tout le monde ment" avec Vincent Elbaz

À la uneModeReportages

Hôtel Mahfouf : on a testé la boutique de Léna Situations

ActualitéLittératurePop & Geek

Qui est Neil Gaiman, l'homme derrière "The Sandman" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux