À la uneActualitéFrance

Attaque au couteau à Paris : ce que l’on sait de l’attentat

Ce samedi 12 mai aux alentours de 21 heures, un homme a attaqué, au couteau, des passants dans le quartier de l’Opéra à Paris. Deux jours après l’attaque, revendiquée par l’Etat Islamique, voici ce que l’on sait des faits.

Ce qu’il s’est passé

Le Premier ministre précise que, peu avant 21h, un appel a été passé à Police-secours. Rue Monsigny, dans le second arrondissement de Paris, un homme armé d’un couteau attaque plusieurs personnes, au hasard. Il tue un passant et en blesse quatre autres.

D’après plusieurs témoins, il a crié “Allah Akbar” pendant l’attaque. Les policiers eux-mêmes sont menacés par l’assaillant qui, au moment de l’intervention, a brandi son couteau vers les policiers selon LibérationUn des agents fait alors usage de son pistolet à impulsion électrique pour le maitriser, sans succès. Un deuxième agent lui tire dessus, à deux reprises, conduisant Khamzat Asimov à la mort.

L’attaque aura duré moins d’une dizaine de minutes. De 20h47, premier appel à “police-secours” à 20h56, heure de la mort de l’assaillant.

A LIRE AUSSI : Les gestes à faire en cas d’attaque terroriste

Ce que l’on sait de Khamzat Asimov

L’assaillant, abattu par la police était un Français de 21 ans d’origine tchétchène. Naturalisé Français en 2010, il a été identifié au nom de Khamzat Asimov. Selon France 3, “il avait passé son baccalauréat en région parisienne“. Il n’avais aucun antécédent judiciaire mais était fiché S depuis 2016 et inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation islamiste (FSPRT).

Selon LePoint, il était apparu en avril 2017 dans les radars de la police pour des contacts dans la région de Strasbourg avec un “groupe de jeunes hommes exprimant des velléités de départ vers la zone de combats irakien-syrienne“.

Ses parents et un ami à lui ont été placés en garde à vue. Le domicile familial, rue Pajol dans le XVIIIème arrondissement, a été perquisitionné dimanche par la BRI. Aucun élément n’a témoigné de sa radicalisation

L’attaque revendiquée par l’Etat Islamique

L’attaque a été revendiquée par l’Etat Islamique dès le samedi soir. Dimanche, l’Etat Islamique diffuse une vidéo ou Khamzat Asimov explique, en français et en arabe, les motivations de son acte. Il affirme dans cette vidéo vouloir s’opposer à la “coalition de mécréants“.

Cette agression à l’arme blanche rappelle le “mode opératoire encouragé par Daesh” dans une vidéo de 2014 où était demandé aux “sympathisants” d’utiliser des armes blanches ou des voitures-bélier, explique le procureur de la République au micro de BFMTV.

Un mort et quatre blessés

Un passant de 29 ans, originaire du Mans est décédé rue Marsollier et s’appelait Ronan. Son voisin, interrogé par FranceInfo dit de la victime qu’il était “une personne spontanée et généreuse“.

Deux autres personnes ont été grièvement blessées : un homme de 34 ans et une femme de 54 ans. L’homme a été transporté en “urgence absolue” à l’hôpital Georges Pompidou. La femme de 54 ans a été hospitalisée à la Pitié-Salpêtrière. Une femme de 26 ans et un homme de 31 ans ont été légèrement blessés.

L’homme a été opéré et sauvé” déclare le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Les trois autres victimes sont “hors de danger“.

Quatre à six autres personnes ont été conduites dans une cellule d’urgence psychologique. Ils ont été répertoriés “en état de choc” après avoir vu et vécu cette attaque au couteau.

 

Related posts
À la uneSéries Tv

Sherlock, Penny Dreadful...L'ère victorienne dans les séries

À la uneInsolite

5 forêts aux légendes mystérieuses et effrayantes

À la unePop & GeekSéries Tv

Star Wars : Après Clone Wars, une nouvelle série animée The Bad Batch débarque sur Disney+

À la uneActualitéFrance

Manifestations du 14 juillet : un gendarme violemment frappé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux