À la uneCultureNon classé

Le 1er juillet en trois dates

Le premier jour de juillet constitue une date à la richesse historique très abondante. Voici donc trois événements marqués qui se sont déroulés un 1er juillet.

1er juillet 987 :

En 843, les trois petits fils de Charlemagne qui se disputent la succession du royaume signent le traité de Verdun. Ce dernier met un point final à la querelle entre Lothaire, Louis et Charles. Surtout, il morcelle l’empire en trois et met ainsi fin à l’immense empire Carolingien. Le traité donne naissance à la Francie Occidentale(Charles dit le Chauve), la Francie médiane (Lothaire) et la Francie orientale(Louis dit le Germanique). La seconde disparaitra progressivement, restant Francie occidentale et orientale, définissant dans les grandes lignes les noyaux des futures France et Allemagne.

Hugues Capet
@Wikipédia

Peu à peu, les grands seigneurs voient leur influence et leur pouvoir grandir au contraire des héritiers de Charlemagne de plus en plus impuissants. Finalement, agacés par la faiblesse des derniers carolingiens, les principaux seigneurs de Francie occidentale se rebellent et couronnent l’un d’entre eux. Ainsi, le 1er juillet 987, le comte de Paris, Hugues Capet, est nommé roi des Francs. Il sera sacré deux jours plus tard dans la cathédrale de Noyon, devenant ainsi Hugues Capet Ier. Cette date est importante car elle marque le début de la lignée des Capétiens et le début de l’Histoire moderne de la France telle que on l’a connaît aujourd’hui. Les héritiers directs ou indirects de Hugues Capet marqueront de leur empreinte, la monarchie française jusqu’en 1792. D’abord élus par leurs pairs, ils finiront par se succéder par le biais du droit du sang (règles de l’hérédité).

1er juillet 1867

Durant le XVIIe et le XVIIIe siècle, les deux superpuissances que sont la France et la Grande-Bretagne tentent de s’emparer de l’immense territoire canadien. Finalement, ce sont les Anglais qui vont obtenir gain de cause lors du traité de Paris en 1763. Par la suite, les Etats-Unis tentèrent d’envahir le Canada au début de leur guerre d’indépendance (1775). Sans succès. Après avoir été morcelé en deux en 1791 (haut et bas Canada), le pays est réunifié en 1840. Suite à de vifs débats et autres oppositions, Ottawa devient la capitale (1859).

La loi constitutionnelle de 1867
@Wikipédia

Le 1er juillet 1867, la reine Victoria promulgue l’Acte de l’Amérique du Nord britannique (AANB). Par ce texte, la Grande-Bretagne confère au Canada une grande autonomie. Il obtient désormais le statut de dominion et non plus de colonie. Le pays dispose ainsi de son propre parlement bicaméral et d’un gouvernement central. Il demeure néanmoins fidèle et lié à la Couronne Britanique. Toutefois, cette date marque, bel et bien, la naissance du Canada moderne. Elle est d’ailleurs aujourd’hui la fête de la confédération canadienne.

1er juillet 1916

L’année 1916 est certainement celle qui se révèle la plus meurtrière pendant la première guerre mondiale. A cette période se déroulent simultanément des batailles les plus sanglantes du conflit. Ainsi la bataille de Verdun qui permet aux Français d’enrayer l’offensive allemande fait près de 700 000 morts entre février et décembre 1916. Parallèlement, le 1er juillet 1916, à 7:30, les alliés tentent une immense offensive sur le front de l’Ouest. Ce combat connu sous le nom de la bataille de la Somme, va se révéler aussi couteuse en homme que vain et traumatisant.

Un paysage durant la Bataille de la Somme
@centenaire.org

Ainsi, voulant en finir avec l’enlisement des tranchées et soulager Verdun , l’Etat-major allié décide de mettre en place une grande offensive commune. Après une semaine de bombardement, les troupes franco-britanniques prennent d’assaut les tranchées allemandes. Las, loin d’avoir été anéanties, elles noient l’offensive adverse dans le sang. Rien que le premier jour, 60 000 alliés, la plupart inexpérimentés, et 20 000 allemands tombent. En tout ce ne seront pas moins de 1 050 000 hommes qui périront (400 000 britanniques et 200 000 français pour 450 000 allemands) durant cette bataille pour un gain de terrain de … 10 kms. La jeunesse et l’aristocratie britannique paie un lourd tribut lors de cette boucherie qui durera envers et contre tout jusqu’en novembre. A l’image de J.R.R Tolkien, les survivants en sortiront éprouvés et totalement transformés.

1er juillet 1916 : Folle offensive sur la Somme
À 7h30, débute une gigantesque offensive anglo-française sur la Somme, la plus insensée et la plus sanglante de toutes les batailles de la Grande Guerre de 1914-1918… https://t.co/RCHMm9s8Fb pic.twitter.com/7hXjRmMLRo— Herodote.net (@herodotenet) 1 juillet 2019

Related posts
À la uneSéries Tv

Le problème à trois corps : la série la plus ambitieuse de Netflix ?

À la uneCinéma

Halloween Ends : Michael Myers et Laurie Strode de retour dans une ultime bande-annonce

À la uneMédias

Star Academy : c'est pour quand le retour de l'émission ?

À la uneInternationalSportSports d'hiver

C'est qui Hilaree Nelson, cette icône de l'alpinisme portée disparue dans l'Himalaya ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
5 raisons de regarder des animes