CultureNon classé

Le 21 juin en trois dates

21 juin synonyme d’été mais aussi de quelques dates importantes. De l’antiquité à nos jours, entre épisodes connus et évènements moins familiers, voici trois 21 juin qui ont marqué l’histoire.

21 juin 217 (av J.C) :

Rome subit de nombreuses mutations. La première guerre punique remportée contre la puissante Carthage lui permet de s’affirmer un peu plus dans le bassin méditerranéen. D’abord exclusivement terrestre, la puissance romaine devient également maritime par la force des choses. C’est en effet d’abord et avant tout sur les mers que les Romains remportent le conflit face au général Hamical Barca. Rome obtient du vaincu une importante indemnité ainsi que l’Ile de Sicile. Il s’agit là des bases de ce qui va devenir quelques siècles plus tard l’un des plus grands empires de l’Histoire. Toutefois, en secret les Carthaginois reconstituent leur armée et se lance dans la conquête de l’Espagne. Ils y fondent plusieurs colonies.

La puissance dormante s’est réveillée et décide de retenter sa chance face à Rome dont l’influence grandissante inquiète. En -219, Hannibal qui a hérité du commandement des armées carthaginoises s’en prend à la cité de Sagonte, alliée de Rome. Malgré de nombreux efforts diplomatiques, les romains n’obtiendront pas le retrait carthaginois. Fin 219 avant J.C, la ville est rasée et la guerre avec Rome inévitable. Au coeur de celle-ci, Hannibal, qui a fait traverser les Alpes à son armée et ses éléphants, tente une stratégie audacieuse pour porter un coup qu’il pense fatal à Rome qui enchaine les défaites militaires. Ainsi, il feint la fuite pour attirer l’armée du consul Flaminius forte de 40000 hommes. Ce dernier mort à l’appât et s’engage le long du Lac Trasimène.

Bataille du Lac de Trasimène

Le 21 juin 217 (av JC), Rome va subir l’une des défaites les plus impressionnantes et humiliantes de son histoire. Les troupes carthaginoises dissimulées sur les hauteurs encerclent totalement l’armée adverse qui comprend rapidement que la bataille est perdue. Seuls 6000 romains en réchapperont…

Pour autant, après avoir frôlé la catastrophe, Rome remportera de nouveau la guerre des années plus tard (-202) grâce notamment au génie de Scipion. La bataille du Lac de Trasimène demeure néanmoins marquante tant elle constitue l’une des défaites les plus cinglantes de l’histoire militaire de Rome.

21 juin 1908 :

En 1903, le mouvement des “Suffragettes” voit le jour en Angleterre. Emmeline Pankhurst créé ce mouvement officiellement nommé le WSPU (Women’s Social and Political Union). Il s’agit d’un mouvement féministe dont le but ultime réside dans l’obtention du droit de vote pour les femmes à n’importe quel prix, dans la légalité ou non. Bénéficiant d’un capital sympathie important et de ressources non négligeables, elles parviennent à organiser un “woman day”, jour de manifestation massive.

Le 21juin 1908 se déroule cet épisode impressionnant de contestation. A Hyde-Park, 250 000 personnes se réunissent en vue d’obtenir le droit de vote. La manifestation violente ne fait pas vaciller le gouvernement. Le pouvoir fait la sourde oreille malgré l’importance de la mobilisation et le contexte tendu. Malgré ce rassemblement massif, les femmes n’obtiendront pas gain de cause. Le mouvement perd par la suite de nombreux adhérant(e)s et sympathisant(e)s à causes de ses façons de procéder, jugées trop violentes. Il faut attendre 1918 pour trouver une première mesure en faveur du vote des femmes, seulement âgées de plus 30 ans en l’occurence. Une concession déjà presque révolutionnaire pour l’époque.

21 juin 1943 :

Après la signature de l’armistice avec l’Allemagne nazie en 1940, la France devient un pays occupé. Par le biais des hommes alors au pouvoir, Pétain et Laval en tête, elle s’engage sur la voie de la collaboration. A cette époque, malgré l’Appel du Général De Gaulle, peu de Français rentrent en résistance. Pis une partie non-négligeable de la population entreprend également de collaborer activement avec l’occupant.

Finalement, au fil des années, un mouvement de résistance se met en place. D’abord éclaté et peu/pas organisé, il va être unifié sous la tutelle de Jean Moulin. Le Conseil National de la Résistance (CNR) voit ainsi le jour le 27 mai 1943 avec à sa tête Jean moulin. Le 21 juin 1943, lors d’une séance de ce conseil, le pire va se produire. Prévenus par l’un de ses membres, les allemands investissent la villa du docteur Dugoujon, à Caluire (alentours de Lyon) où se tient la réunion. Jean Moulin est ainsi arrêté. Il mourra quelques jours plus tard sous la torture nazie.

Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Les « vraies » Winx débarquent sur Netflix

À la uneActualitéCultureMusique

Le rappeur Zola en prison aux Etats-Unis ?

À la uneActualitéCinémaCultureFranceSociété

« Play » : le film d’une vie qu’on a envie d’aimer

À la uneActualitéCultureFranceSorties

Le Moulin Rouge fête ses 130 ans !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Fête de la musique : 10 acteurs de séries dans des clips – 3