À la uneActualitéEntrepreneurFrance

Le journal La Provence a donné de faux billets pour la finale d’Europa League

Insolite ! Pour la finale d’Europa League, le journal La Provence avait proposé à ses annonceurs « un pack » d’entrées pour le match, en échange de l’achat d’une place dans leurs encarts publicitaires. Pourtant, cela ne s’est pas passé comme prévu …

Des places non valables

Le quotidien La Provence, a acheté environ 140 places pour la finale d’Europa League qui opposait l’Olympique de Marseille à l’Atletico Madrid. La raison ? Une opération pour inciter les annonceurs à acheter de la place dans leur journal. Le problème, c’est que ces billets ont été achetés auprès d’une agence hollandaise, basée à l’étranger et non agréée par l’UEFA. L’accès au stade a été refusé aux titulaires de ces billets, en raison de leur non conformité au règlement de l’UEFA. Le média aurait donc, après avoir acheté les places d’une valeur de 150 euros l’unité, fixé le prix des packs de 6 900 euros (pour deux places + des encarts publicitaires) à 30 000 euros (pour six places + des encarts publicitaires).

Shocked Eyes GIF - Find & Share on GIPHY

Le président du journal démissionne

« J’ai été victime d’une escroquerie » déclarait Jean-Christophe Serfati. Il ajoute : « Je n’ai pas essayé d’escroquer les gens, mais seulement de faire une belle opération de relations publiques, ça partait d’un bon sentiment, mais je ne me suis pas renseigné côté légal ». Une affaire qui l’a poussé à démissionner. En attendant la nomination d’un nouveau PDG pour l’entreprise, c’est le directeur éditorial du groupe, Franz-Olivier Giesbert, qui assure l’intérim.

Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

ActualitéFootSport

Milan AC et l’Inter Milan : une rivalité historique 

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux