À la uneActualitéFrancePolitique

Le lobby EDF à l’Assemblée nationale

Un amendement en commission déposé par les Députés Brottes et Bareigts, visiblement dicté par EDF, vise à supprimer l’exception créée par le Sénat en mettant en avant la péréquation. Les vieux arguments ressortent, bien que totalement injustifiés…

Et voilà ! En quelques secondes, avec un simple amendement déposé la veille au soir et adopté sans débat, les deux députés Brottes et Bareigts ont balayé jeudi en Commission spéciale l’exception enfin créée au Sénat – exception soutenue personnellement par la ministre Ségolène Royal – qui permettrait aux petites îles d’expérimenter d’autres sources d’énergie que le fuel qu’EDF leur impose, au prix fort pour les consommateurs du continent.
Supprimer le fioul à l’île de Sein en Bretagne pourrait « être très grave pour l’ensemble des Français » affirment avec aplomb nos deux députés ! Avec un argumentaire sorti tout droit des cartons poussiéreux d’EDF, où la fameuse « péréquation» – que rien ne menaçait d’ailleurs, est élevée une fois de plus à la hauteur d’un dogme : le monopole d’EDF et ERDF serait le garant du principe de la péréquation tarifaire en France, autrement dit, que chacun paye le même prix son électricité où qu’il se trouve. Le pouvoir du projet des habitants de Sein est extraordinaire : il menacerait à lui seul la péréquation alors que 5 % du territoire français (soit 3,5 millions d’habitants) n’est pas sous le monopole EDF – ERDF et ces territoires sont malgré tout dans le système électrique péréqué, alors que les habitants ne proposent que l’autoconsommation à l’échelle de leur île.
Plus d’infos : http://www.idsenergies.fr/
About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux