À la uneActualitéCôte d’AzurRugbySport

Et de 3 pour le RCT !

Le RCT s’est imposé 24 à 18 face à l’ASM à Twickenham, après 80 minutes de lutte acharnée. Les toulonnais s’imposent pour la 3ème fois consécutive (dont deux victoires contre Clermont-Ferrand), ce qui constitue un nouveau record historique.

La tension est à son paroxysme, le stade entier retient son souffle, à l’instar de la France du rugby. Tel une antilope, Bryan Habana se dirige à toute vitesse vers la touche.

L’arbitre siffle, le stade exulte. Toulon est une nouvelle fois champion d’Europe.

Malgré une intensité physique présente côté clermontois, notamment dans les rucks, les Auvergnats n’ont rien pu faire face à l’armada rouge et noire, jalonnée de talent et d’expérience.

Pourtant, ce sont les blancs et bleus qui ont dominé en début de rencontre avec deux pénalités transformées par Camille Lopez, botteur remplaçant d’un Brock James absent de dernière minute, pour mener 6-0.

Dans un élan de combativité, Parra contre le dégagement de Tillous-Borde ce qui laisse la possibilité à Fofana de récupérer le ballon et de marquer le premier essai du match non-transformé par Lopez. L’ASM est en tête au tableau d’affichage (11-3). Mené par un irrésistible gallois nommé Leigh Halfpenny, intraitable sur coups de pied arrêtés, les Toulonnais recollent au score (11-9) avant de prendre l’ascendant psychologique sur un essai de Mathieu Bastareaud qui profite d’une erreur adverse juste avant la mi-temps pour porter le score à 11-16 grâce à la transformation de Halfpenny.

Le club varois est logiquement récompensé de tous ses efforts, avec 61% de possession et 59% d’occupation du terrain dans les derniers 22 mètres. De son côté, l’ASM a manqué de précision notamment dans les dernières passes ainsi que les coups de pied arrêtés et n’a pas réussi à concrétiser des occasions à certains moments cruciaux du match, ce qui s’avèrera fatal au moment du coup de sifflet final.

Emmenés par un Nick Abendanon de haute voltige, auteur de la meilleure prestation clermontoise, les Auvergnats marquent un essai sur une sublime mini-chandelle bottée par Abendanon pour lui-même et aplatit entre les perches. S’ensuit d’une transformation réussie par Lopez et les voilà revenus à un petit point de leur adversaire (18-19). Mais c’est sans compter sur les individualités toulonnaises et c’est l’australien Drew Mitchell qui se faufile entre 6 joueurs clermontois sur plus de 40 mètres pour marquer le deuxième essai toulonnais et ainsi doucher les espoirs de l’ASM qui n’a pas démérité et a offert aux (télé)spectateurs dix dernières minutes irrespirables dans lesquelles l’expérience toulonnaise a pris le dessus. Comme un symbole, après avoir qualifié le RCT face au Leinster en demi-finale à la suite d’un essai extraordinaire, c’est le Springbok Bryan Habana qui offre la victoire au club varois après avoir intercepté un coup de pied de Camille Lopez et s’être dirigé en touche.

Toulon plie mais ne rompt pas

Souvent dos au mur dans cette rencontre, les Varois ont fait jouer leur expérience acquise dans les matchs de très haut niveau pour pouvoir s’imposer face à leur adversaire du soir.

Les Clermontois ont su se montrer à la hauteur dans cette rencontre tant attendue en étant dangereux à plusieurs reprises, mais les Toulonnais ont maîtrisé les fondamentaux du rugby dans la globalité du match. Rucks, touches, coups de pied, mêlées, tactiques mises en place dans les phases arrêtées : aucun compartiment du jeu n’a été laissé pour compte.

Même si les Auvergnats ont incontestablement dominé le début de la rencontre, l’absence de Brock James a sans doute grandement handicapé son équipe. Camille Lopez, son remplaçant, a accompli une prestation plus que correcte mais a parfois manqué de précision au pied. La présence du franco-australien aurait pu peut-être changer la physionomie de la rencontre mais sa présence à l’ouverture restera aporique et on ne saura jamais vraiment si son rendement aurait été meilleur que celui de son coéquipier.

Clermont a poussé Toulon dans ses derniers retranchements et a eu l’occasion de tuer le match. A l’heure de jeu, le XV de la Rade n’avançait plus et la rencontre aurait pu basculer à plusieurs reprises. Mais rien n’a été fait dans ce sens. Grâce à un exploit individuel de Drew Mitchell, le RCT, contrairement à son adversaire, a su tuer le match. Et à la fin, c’est (encore) Toulon qui gagne.

Le joueur du match : Leigh Halfpenny

‘’Si j’arrivais à faire le quart de ce qu’a accompli Jonny sur la Rade, je serais très content’’ Après avoir accordé une interview à BeInSports diffusée avant le match qui mettait en avant, à l’instar de son mentor, le bourreau de travail qu’est Leigh Halfpenny. Le Gallois s’est montré optimiste quant à sa capacité à réaliser un grand match. A la suite d’une telle prestation, il est difficile de lui donner tord.

Auteur de 14 des 24 points de son club, l’arrière toulonnais a éclaboussé la rencontre de son talent. Sa réussite au pied (5-7 toutes tentatives confondues) a été décisive dans un match plus fermé qu’il n’y paraissait.

Derrière Matt Giteau, véritable métronome de l’équipe, grâce à ses qualités techniques mais aussi physiques ainsi que sa vision du jeu, le Gallois a dirigé le jeu de main de maître. Petit à petit, il a augmenté son niveau de jeu de manière crescendo pour terminer la compétition en apothéose. Tout en influant considérablement le jeu, sans pour autant marquer d’essai de toute la compétition, il totalise 106 points et est le deuxième meilleur marqueur de la compétition derrière le centre irlandais Ian Madigan (113 points).

Sa chevelure blonde ne laisse pas de marbre les supporters toulonnais qui espèrent revivre grâce à lui, un passé glorieux encore très récent. Mais de là à égaler ‘’Sir’’ Jonathan Peter Wilkinson (qui a pourtant refusé d’être adoubé par la reine d’Angleterre), il y a quand même un monde.

Julien Holtzer

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

À la uneActualité

Invalides : Quelle était cette fête géante et clandestine ?

À la uneFootSport

Euro 2020 : l'Italie bat facilement la Turquie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux