À la uneActualitéPolitiqueSociété

Le Premier ministre israélien accuse l’Iran de développer un programme nucléaire secret

Benyamin Netanyahou, Premier ministre israélien, révèle en direct à la télévision des documents assurant que l’Iran dissimule depuis plusieurs années un programme d’armes nucléaires dans leurs archives atomiques secrètes

“L’Iran a menti ! complètement menti !”

Alors que Donald Trump menace de sortir l’Iran de l’accord sur le nucléaire, le Premier ministre israélien accuse à la télévision, à Tel-Aviv, le gouvernement iranien d’avoir menti ce lundi 30 avril. Il dit avoir à sa disposition des “preuves solides” obtenues par son service de renseignement israélien.

Sur son estrade, il apparait soigné et sûr de lui. A l’aide d’un écran derrière lui, il fait défiler ses preuves. 55.000 pages et 183 CD cachés dans un entrepôt secret à Téhéran. Selon lui, “l’Iran a menti, totalement” et a tenté de se doter de l’arme nucléaire entre 1999 et 2003 :

Les dirigeants iraniens ont fréquemment nié avoir jamais cherché à obtenir des armes nucléaires. Ce soir, je suis ici pour vous dire une chose : l’Iran a menti. Après avoir signé l’accord nucléaire en 2015, l’Iran a intensifié ses efforts pour cacher ses archives secrètes. Même après cet accord, l’Iran a continué de préserver et d’étendre son savoir-faire en matière d’armes nucléaires pour un usage futur“.

Ce plan secret serait le projet “Amad” tenu secret par l’Iran. Ce projet aurait été abandonné en 2003. Mais le Premier ministre veut prouver que ce projet est encore en cours et qu’il serait sous plusieurs couvertures différentes.

“L’Iran a menti ! Complètement menti ! Après avoir signé l’accord sur le nucléaire en 2015, l’Iran a intensifié ses efforts pour cacher ses dossiers nucléaires secrets. Et l’Iran continue à mentir !”

Donald Trump réagit

Donald Trump doit se prononcer le 12 mai sur l’accord signé en juillet 2015 avec Téhéran “vous savez dans sept ans, cet accord aura expiré et l’Iran pourra y aller et fabriquer des armes nucléaire. C’est inadmissible.”

Benyamin Netanyahou, à l’approche de la date butoire du 12 mai fixé par Donald Trump “Je suis sûr qu’il prendra la bonne décision“. Le Président américain décidera si il dénonce ou rompt cet accord conclu en 2015.

A LIRE AUSSI : Accord nucléaire iranien : les conséquences du volte-face américain

Du coté de l’Iran, il se moquent des “révélations” faites par le Premier ministre. Sur Twitter, le ministre Javad Zarif s’est moqué de Benjamin Netanyahou qu’il qualifie de “garçon qui crie au loup”. Il parle d’un “bon timing” avec l’arrivée du 12 mai.

Alerte : le garçon qui ne peut pas s’empêcher de crier au loup recommence. Sans se laisser décourager par le fiasco du Conseil de sécurité de l’ONU. Vous pouvez tromper des personnes tellement de fois.

 

Related posts
À la uneActualitéSanté

Le vaccin Moderna pourra désormais être administré aux 12-17 ans

ActualitéEnvironnement

Les JO Tokyo 2020 sont officiellement ouverts !

À la uneEquitationJeux olympiques

JO 2021 : les cavaliers français prêts à affronter les épreuves de saut d’obstacles

À la uneActualité

Jean-Yves Lafesse est décédé de la maladie de Charcot

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux