À la uneActualitéInternational

Le président de Blizzard quitte son poste

J. Allen Brack a quitté son poste de directeur de Blizzard Entertainment. Le président du studio de jeux-vidéo est accusé d’avoir favoriser une culture du harcèlement au sein de son entreprise. Connu pour avoir publié World of Warcraft, Call of Duty ou Overwatch, l’entreprise est en pleine tourmente.

Dans un communiqué publié hier, l’éditeur de jeux-vidéos Activision Blizzard annonce que le directeur de Blizzard Entertainment quitte son poste. L’entreprise est visée par une plainte pour culture du harcèlement, sur fond d’inégalités de carrière, depuis le 20 juillet dernier. Dans cette plainte, des femmes rapportent que des hommes se livrent à des jeux à caractères sexistes sur fond de consommation d’alcool. « Les femmes employées ont presque toutes confirmé que travailler pour [Activision] équivalait à évoluer dans un “boys club” » peut-on lire dans la plainte.

La direction de l’entreprise a d’abord réfuté ses allégations les jugeant « sans fondement et irresponsable ». Une décision qui a fait monter au créneau de nombreux employés de l’entreprise. Une centaine de salariés ont manifesté devant les locaux de l’entreprise avant que plus de 2000 ne signent une lettre ouverte. « Affirmer que cette plainte est ‘sans fondement et irresponsable‘, alors que tant de personnes anciennement ou actuellement employées dénoncent des faits de harcèlement et d’abus, c’est tout simplement inacceptable ». Une histoire qui a aussi fait réagir de nombreux fans sur les réseaux sociaux qui ont apporté leur soutien aux victimes en appelant aux boycotts les nombreuses licences de l’éditeur.

Une première réaction de l’entreprise

Cette mobilisation a amené les dirigeants de l’entreprise à un rétropédalage. Le départ de J. Allen Brack est sans doute le début d’une longue série. Jen Oneal et Mike Ybarra le remplace. « Je suis sûr que Jen Oneal et Mike Ybarra vont apporter le leadership dont Blizzard a besoin pour atteindre son potentiel et qu’ils vont accélérer le changement » explique J. Allen Brack dans le communiqué. Un duo mixte à la tête de ce groupe où les femmes ne représentent seulement 20% des salariés.

Ce changement appelle à un renouveau dans la direction de l’entreprise. Elle doit maintenant essayer de regagner la confiance d’un grand nombre de ses employés. De nouvelles têtes devraient continuer de tomber chez Blizzard Activision pour leur comportement. Depuis plusieurs jours, des médias américains publient des nombreuses histoires internes à l’entreprise. Vice relate qu’un employé avait caché une caméra dans les toilettes ou qu’un recruteur demandait à des femmes lors de leurs entretiens « si elles aimaient bien se faire pénétrer ».

A lire aussi : « Plan blanc » activé en Corse puis en PACA : en quoi ça consiste ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéBuzzFrance

Aides Covid : L'influenceur PA7 soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros

À la uneInternationalPolitique

Comment se déroulent les élections législatives en Allemagne ?

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... le pilote de Ash vs Evil Dead disponible sur Netflix

À la uneActualitéSanté

Covid-19 : La France met les bouchées doubles en dons de vaccins

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux