À la uneInternational

Le président Donald Trump passe à l’offensive

À peine arrivé aux commandes, Donald Trump passe à l’offensive. Comme il l’avait annoncé depuis son élection, le nouveau président des Etats-Unis a commencé à prendre des mesures drastiques, la plupart allant à l’encontre des années Barack Obama.

Alors qu’il s’est installé à la Maison Blanche vendredi 20 janvier, le nouveau président républicain a immédiatement signé son premier décret contre l’Obamacare. L’Affordable Care Act, ou “Obamacare”, a permis depuis 2010 de couvrir une vingtaine de millions de personne sans assurance maladie. “Personne ne mourra dans la rue sous un président Trump” avait-il cependant déclaré le mardi 17 janvier dernier. Il assure vouloir remplacer l’Obamacare et créer une assurance maladie pour tout le monde. Mais pour l’instant, l’objectif est de démonter la réforme phare de la présidence Obama.

Le retrait du TPP, “une bonne chose pour les travailleurs américains”

Deuxième promesse phare de la campagne de Donald Trump, le retrait du Traité Transpacifique (TPP). Ce lundi 16 janvier dans le bureau Oval, le nouveau président a signé le retrait des Etats-Unis du TTP. “C’est une bonne chose pour les travailleurs américain” avait-il déclaré aux journalistes. Ce traité avait été signé en 2015 et n’était pas encore rentré en vigueur. Il devait faire contrepoids face à l’influence commerciale grandissante de la Chine. Il avait été ratifié par 12 pays d’Asie-Pacifique, et devait supprimer les taxes douanières pour favoriser les échanges. Barack Obama avait fait de ce traité une priorité pendant son mandat. Donald Trump a aussi annoncé qu’il allait renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) prochainement.

Les clandestins dans le viseur

Les clandestins délinquants ont du souci à se faire. La nouvelle administration a réaffirmé l’expulsion des immigrés sans-papier ayant déjà eu affaire à la justice américaine. Pour rappel, lors de sa campagne, Donald Trump avait promis d’expulser 11 millions d’immigrés en situation irrégulière.” Pour l’instant, nous voulons nous concentrer sur les gens qui ont fait du mal à notre pays” a expliqué le nouveau porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer. Cette opération devrait permettre l’expulsion “de deux à trois millions de personnes.”

Baisse massive d’impôts et réduction des réglementations

Alors qu’il recevait douze dirigeants d’entreprise lundi matin, Donald Trump a promis une baisse massive des impôts. Il n’a toutefois pas donné plus de précisions ni chiffré cette baisse. Il parle aussi de réduire la réglementation, une fois de plus sans donner de détail. “Avec la réglementation, vous ne pouvez rien faire. Ces règles rendent impossible de construire quoi que ce soit” assurait l’ancien businessman de l’immobilier. Il vise particulièrement les réglementations environnementales, pour lesquelles il n’a que peu d’intérêt.

Des décrets à la couleur de la nouvelle administration Trump

Au-delà de la réforme de l’Obamacare et du retrait du TTP, le nouveau président républicain a signé deux autres décrets radicaux. Le premier, l’interdiction du financement par des fonds fédéraux d’ONG internationales en faveur de l’avortement. Donald Trump n’a visiblement pas été touché par les centaines de milliers de femmes qui ont défilé lors de la marche des femmes, le lendemain de son investiture.

Le deuxième décret gèle les embauches de fonctionnaires au niveau fédérale, à l’exception du personnel militaire. Des réformes qui provoquent une colère noire des Démocrates et illustrent parfaitement l’orientation de la nouvelle administration.

Related posts
À la uneActualitéFranceNon classéSociété

Retraites: Décryptage de l'annonce attendue de Édouard Philippe

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Candy, un dessin animé escamoté par une polémique | La loi des séries #346

À la uneActualitéBrèvesNon classé

Greta Thunberg, personnalité de l’année selon le magazine Time

À la uneBrèvesMusique

La voiture dans laquelle XXXTentacion est mort exposée dans un musée !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux