À la uneInternational

Obama fait un chèque de 205 millions d’euros à la Palestine

Selon une source officielle de l’administration Obama, celui qui n’est plus président aujourd’hui aurait fait un don de 205 millions à la Palestine.

Même parti de la Maison Blanche, Obama ne finit plus de faire parler de lui. A quelques heures de l’investiture de Donald Trump, il a fait don de 205 millions de dollars à la Palestine. Ce don avait été voté en 2015 par le Congrès. Cependant, deux élus républicains avaient bloqué le processus. L’administration d’Obama avait fait pression pour permettre le transfert de fonds, avant de finalement l’imposer.

Cette décision a été prise dans les derniers instants d’Obama à la Maison Blanche. A quelques heures de l’investiture de Donald Trump, Barack Obama a profité de la situation pour forcer les choses. L’ancien secrétaire d’Etat John Kerry en a informé certains législateurs au moment de quitter son poste jeudi dernier de la décision.

Cette somme doit servir à l’aide humanitaire en Cisjordanie et à Gaza et à supporter les réformes politiques et sécuritaires pour la bonne gouvernance et les règles d’un futur Etat palestinien. Pas sûr que cela plaise à Donald Trump qui entretient de biens meilleures relations avec Israël que ne le faisait Obama.

BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

Encore une fois Obama fait une “belle suprise” à Trump – BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

Les derniers coups d’éclats d’Obama

La passation de pouvoir d’Obama semble lui avoir délié les mains. Dans ses derniers mois à la tête du pays, le président sortant a multiplié les gestes forts. Le 18 janvier avait gracié la soldate Chelsea Manning. Il a en effet pris la décision symbolique de commuer la peine de Chelsea Manning. La lanceuse d’alerte purgeait une peine de 35 ans dans une prison militaire. Trois jours avant la fin de son mandat, Barack Obama avait transféré 500 millions de dollars au Fonds vert pour le climat.

Toutes ces annonces ont plusieurs points communs. En effet elles interviennent toutes à quelques jours de la fin du mandat d’Obama. De plus, ces décisions vont à l’encontre des républicains. Ici Barack Obama glisse un dernier pied-de-nez aux Républicains et à son successeur Donald Trump.

Related posts
À la uneActualitéBrèvesNumériqueSociété

Facebook espionnait les utilisateurs IOS à travers la camera

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Goldorak, ce qui se cache derrière la VF de la série | La loi des séries #333

À la uneActualitéBrèvesCinémaCulture

Joker : des scènes enlevées car trop folles

À la uneActualitéCinémaCulture

Le Mans 66, une grande Histoire vitesse grand V

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux