À la uneActualitéNon classéSociété

Le procès du Cardinal Barbarin s’ouvrira en janvier 2019

Repoussé depuis plus de deux ans, le procès contre le Cardinal Barbarin va bel et bien avoir lieu. Entre les 7 et 9 janvier prochains, le tribunal correctionnel de Lyon va devoir statuer sur l’affaire qui enlace le diocèse de Lyon depuis déjà plusieurs années.

Le procès, en attente depuis plus de deux ans, est institué pour des faits de non dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs. Les faits sont portés sur cinq religieux, responsables du Culte lyonnais, dont le Cardinal Phillipe Barbarin.

©Pascal Pavani / AFP

Tout commence en 2007, lorsque des hommes dénoncent les agressions sexuelles qu’ils ont subi dans leur jeunesse, par un prêtre : le père Bernard Preynat. Ils l’accusent de les avoirs sexuellement agressé lors de sorties scouts dans les années 1980 et 1990. Quelques mois plus tard, Philippe Barbarin avoue dans le journal « La croix », connaître les faits depuis 2007. L’archevêque de Lyon est alors accusé de non dénonciation d’agressions sexuelles. L’affaire est classée sans suite par le tribunal de Lyon. Mais en 2017, l’association « La parole Libérée », qui rassemble les victimes du père Preynat, décide d’intenter Philippe Barbarin et de hauts responsables religieux en citation directe. Repoussé une fois, le tribunal a depuis décidé que ce procès se tiendra en janvier 2019.

©Emanuela De Meo / CPP / CIRIC

Également porté à l’accusation, Luis Ladaria Ferrer (représentant du Vatican), qui avait été mis dans la confidence par le Cardinal Barbarin, ne sera pas jugé cette fois-ci. Effectivement, le tribunal ne peut pas statuer sur cet individu, tant que le Vatican n’a pas accusé réception du dossier. Une demi défaite donc, pour les victimes qui auraient préférée voir comparaitre l’ensemble des prévenus.

Il est à noter que, depuis plusieurs mois, nombreux sont les catholiques du monde entier qui s’insurgent contre les affaires de pédophilies dans l’Eglise. C’est notamment le cas de Pierre Vignon, prêtre de Valence, qui dans une lettre datant du 21 aout, demande la démission du Primats des Gaules. La pétition lancée en même temps a été signée par plus de 100 000 personnes.

 

À LIRE AUSSI : Comprendre le procès du cardinal Barbarin en 5 minutes

 

Related posts
À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

À la uneActualitéBrèvesFrancePolitiqueReportages

Grève SNCF/RATP: récit de cette matinée du 5 décembre

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Rod Serling, l'homme d'une autre dimension | La loi des séries #343

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux