Après la défaite face à l’Olympique Lyonnais 2 buts à 1, le Paris Saint-Germain s’est imposé difficilement contre Villefranche Beaujolais.

Ce n’est pas le PSG que nous avons connu au début de la saison… Le club de la capitale a enchaîné deux défaites en peu de temps et une victoire peu gratifiante en huitième de finale de la Coupe de France. C’est la première fois depuis 2013 et un déplacement à l’Évian-TG (1-1, 1-4 aux t.a.b.) que Paris n’est pas capable de se qualifier dans cette compétition à l’issue du temps réglementaire.

L’entraîneur allemand expulsé

Après s’être emporté à la suite d’une faute sur le nouveau milieu de terrain du PSG, Leandro Paredes, Thomas Tuchel s’est fait expulsé par l’arbitre Anthony Gauthier à la 73ème minute.

Les joueurs du PSG n’ont pas vraiment été impliqués dans ce match. Deux jours après la fête d’anniversaire de Neymar qui fait encore jaser et six jours avant la rencontre face à Manchester United en Ligue des Champions, les joueurs parisiens inquiètent le public.

Pendant les 90 minutes de jeu, les Rhodaniens n’ont pas été pressés, ni même inquiétés. Ils ont même réussi à donner à ce match un suspense intense. Les joueurs du FC Villefranche ont rivalisé avec audace et courage face aux premiers de la Ligue 1. Petit pont de Celin Lemb sur Juan Bernat puis énorme frappe juste à côté de Rémi Burel (29e), deux autres belles tentatives lointaines d’Ali M’Madi (42e) puis Celin Lemb encore (47e), et un sauvetage in-extremis de Thomas Meunier devant ce même Celin Lemb (59e) ont fait vibrer Villefranche (20 minutes

Mbappe et Cavani : sauveurs des prolongations

Il fallait bien qu’un des deux clubs libère la situation. C’est grâce à une action lancée par Marquinhos et Edinson Cavani, puis conclue par Julian Draxler à la 102ème minute qui qualifie le PSG. Mais les joueurs de Thomas Tuchel ne pouvaient pas s’arrêter à un seul petit but. Moussa Diaby (0-2, 113e) et Edinson Cavani (0-3, 118e) font le reste et renversent Villefranche 3-0.