À la uneActualitéSport

Le Stade toulousain, c'est du solide

Lors du choc de cette 10e journée du Top 14, entre les deux ennemis jurés du rugby français, Toulouse et Toulon, les Haut-Garonnais l’ont emporté in extremis (13-12). Assommés en première mi-temps, les hommes de Guy Novès ont su tenir le choc et rééquilibrer le match en seconde période. Ils prennent la tête du Top 14, pour la première fois de la saison.

La belle série est désormais terminée. 5 matches à domicile, 5 victoires, 5 bonus offensifs, 25 points possibles sur 25. Cet après-midi, sous les nuages d’Ernest-Wallon, les Toulousains n’ont pris “que” 4 points. Mais l’adversaire valait la peine : les autres Rouge et Noir du rugby français, le RC Toulon. De rouge vêtus, ces derniers avaient pourtant idéalement commencé la partie, maîtrisant parfaitement une première mi-temps cadenassée. Au retour aux vestiaires, les hommes de Bernard Laporte menaient déjà 0-12, oeuvre de la botte de Frédéric Michalak, face à son ancien club. À ce moment, on se dit que le Stade ne peux que faire mieux.

  • CONFIRMER À L’EXTÉRIEUR

Puis il y eut l’étincelle de la deuxième période. Mieux organisés, désormais aidés par le vent, les Toulousains s’illustrent dès les premières minutes par une pénalité de Jean-Pascal Barraque, le jeune demi d’ouverture du Stade, à 48 mètres. La remontée est lancée. Pourtant maladroits, les Toulousains attaquent, poussés par leur public chauffé à blanc. À la 70e minute, suite à une perte de balle toulonnaise aux 30 mètres, le demi de mêlée du Stade Jano Vermaak perce la défense varoise pour aller aplatir. Vidéo, confirmation après de longues secondes de suspens. La transformation de Jean-Marc Doussain, qui a entretemps remplacé Barraque, libère les Toulousains, qui enfin prennent l’avantage (13-12). La fin du match est haletante, et l’essentiel est là : le Stade tient un 2e match-référence en quelques jours, après la victoire à Londres chez les Saracens.

La saison du Stade toulousain, qui avait démarré sur des bases peu certaines, est maintenant définitivement lancée. Le Stade retrouve l’entrain qui lui faisait cruellement défaut l’année dernière, emmenée par la talentueuse charnière Barraque-Vermaak. Cependant, il reste un problème à négocier : aujourd’hui, le Stade ne compte toujours aucune victoire à l’extérieur en Top 14. 4 matches, 4 défaites, dont seulement 2 bonus offensifs. Ce problème chronique est à régler assez vite, pour éviter que les belles performances des Haut-Garonnais ne soient annihilées. La victoire chez les Saracens a apporté un début de solution.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

Pour Bound for Glory 2021, Impact Wrestling sort le grand jeu

À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux