À la uneFemmesInternational

L’Ecosse vote pour la gratuité des protections périodiques

Les protections périodiques deviennent gratuites en Ecosse

L’Ecosse a voté, pour la première fois dans le monde, pour la gratuité des protections périodiques

C’est une victoire qui va faire des heureuses. Pour la première fois dans le monde, l’Ecosse a voté pour la gratuité des protections périodiques. Afin de lutter contre la précarité menstruelle, les députés ont voté en faveur d’un accès gratuit aux protections périodiques.

Sur Twitter, la Première ministre écossaise, Nicolas Sturgeon a fait part de sa « fierté d’avoir voté pour cette loi révolutionnaire, qui fait de l’Écosse le premier pays au monde à fournir des protections périodiques gratuites à toutes celles qui en ont besoin ».

La députée travailliste écossaise, Monica Lennon, à l’origine de la loi a déclaré « Nous sommes tous d’accord pour dire que personne ne devrait avoir à s’inquiéter de ses prochains tampons ou protections réutilisables ».

Un coût important

Ainsi, les écoles, lycées et universités devront mettre à disposition gratuitement des protections périodiques dans leurs toilettes. De plus, le gouvernement pourra aussi obliger les organismes publics à également fournir gratuitement ces produits. Après quatre ans de combats, la loi a été largement approuvée par les députés. Cependant, ces derniers ont dû être convaincus par cette mesure qui va coûter près de 9,3 millions de livres, environ 11 millions d’euros, au gouvernement.

En France, la distribution gratuite de protections hygiéniques est expérimentée dans plusieurs collèges et lycées. Les femmes en situation de précarité peuvent aussi avoir accès gratuitement aux protections périodiques. Cependant, les associations féministes demandent elles aussi à ce que les protections périodiques deviennent gratuites sur l’ensemble du territoire.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Koh Lanta : c'est quoi ces accusations rapportées contre Denis Brogniart ?

À la uneFrancePolitique

Maltraitance animale : c'est quoi ce "référent" mis en place par le gouvernement dans les commissariats ?

À la uneMusiqueSéries Tv

"Dragon Ball in concert" : nous étions au Dôme de Paris

À la uneCinéma

César 2023 : où sont les femmes ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux