À la uneFranceSociété

Quelles sont les trois étapes du déconfinement ?

Emmanuel Macron annonçant les mesures du déconfinement

Hier soir, Emmanuel Macron a pris la parole pour annoncer les trois étapes du déconfinement qui interviendront le 28 novembre, le 15 décembre et le 20 janvier

Pour ce deuxième confinement, Emmanuel Macron a de nouveau pris la parole pour annoncer les mesures de déconfinement qui vont être prises. L’occupant de l’Elysée s’est arrêté sur trois dates : le 28 novembre, le 15 décembre et le 20 janvier.

Le 28 novembre

A partir du samedi 28 novembre peu de choses vont vraiment changer. Trois mesures ont été prises pour cette journée. Ainsi, la limite de déplacement pour les activités sportives ou pour une simple promenade a été étendue. Elle passe de 1 à 20 kilomètres et d’une à trois heures maximum. Les lieux de culte pourront rouvrir dans la limite de 30 personnes. Mais surtout, les commerces “essentiels” ou non vont pouvoir rouvrir. Cependant, ils devront respecter une jauge afin d’accueillir les clients en toute sécurité. De plus, ils pourront rester ouverts jusqu’à 21 heures. Pour se déplacer, l’attestation de déplacement sera toujours en vigueur.

Le 15 décembre

A partir du 15 décembre plus de libertés seront données aux Français, si et seulement si la barre des contaminations stagne “autour des 5.000 contaminations par jour et environ 2 500 à 3.000 personnes en réanimation”. Ainsi, si cela est atteint, le confinement sera levé. Cependant, le couvre-feu referait son apparition entre 21 heures et 7 heures du matin. Les nuits du 24 et du 31 décembre en feraient exceptions. Mais les rassemblements sur la voie publique ne seront pas autorisés. Ce jour-là, les salles de cinéma, théâtres et musées pourront aussi rouvrir.

Le 20 janvier

La dernière étape est la plus attendue de tous. Ainsi, à partir du 20 janvier, “si le nombre de contaminations demeure en dessous des 5.000 cas par jour, les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir et le couvre-feu pourra être décalé” a indiqué Emmanuel Macron. Les lycées pourront accueillir tous les élèves en même temps. Les universités quant à elles devront attendre quinze jours de plus pour accueillir tous ces étudiants.

Emmanuel Macron est aussi revenu sur l’arrivé d’un vaccin en France. Les premières vaccinations devraient prendre place fin décembre ou début janvier. Cependant, il ne sera pas obligatoire de se faire vacciner.

Les perdants du déconfinement

Si les annonces d’Emmanuel Macron font des heureux du côté des commerçants, la pilule a du mal passer pour certains. En effet, les stations de ski qui s’étaient préparées à rouvrir courant décembre vont devoir attendre encore un peu. Pour Emmanuel Macron il est “préférable de privilégier une réouverture courant janvier”.

Les restaurateurs, gérants de bars et cafés doivent eux aussi attendre avant de rouvrir. Une annonce qui en séduit peu. En effet, la vente à emporter n’étant pas une source de revenus assez fiable et les aides d’Etat faibles, certains vont devoir baisser définitivement le rideau. Les discothèques sont quant à elles les grandes perdantes du déconfinement. Aucune mesure pour leur réouverture ni aucun réel plan de soutien n’a été annoncé par Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a seulement annoncé que les établissements étant contraints de fermer administrativement auront désormais le choix de se voir verser 20% de leur chiffre d’affaires de l’année 2019 s’ils jugent cela préférable aux 10.000 euros octroyés par le fonds de solidarité. Une mesure jugée trop faible par les restaurateurs et cafetiers qui peinent à survivre.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFrancePolitique

Endetté, le Rassemblement National prend l'eau et licencie

À la uneInternational

5 éléments pour comprendre... l'ascension politique de Joe Biden

À la uneFranceSociété

Envoyé Spécial : les mordus du pain et la vie étudiante

À la uneActualitéInternational

USA : Les grandes dates de la présidence Trump

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux