À la uneActualitéFootSport

Lens et le Gazélec rient, Le Mans pleure

Hier, la commission supérieure d’appel de la FFF la Fédération Française de Football (FFF) a rendu son verdict concernant le RC Lens et Le Mans FC. Deux décisions totalement opposées, pour le bonheur des uns… Et le malheur des autres.

Le RC Lens a eu chaud ! En effet, près de deux semaines après avoir été condamné à évoluer en National, le club Nordiste s’est vu réintégrer en Ligue 2. Cependant, pas de grosse surprise, puisque le duo de repreneurs Gervais Martel (de retour au club après un an d’absence) et Hafiz Mammadov (homme d’affaires Azéri) avait apporté les garanties financières nécessaires pour sauver le club. La Direction Nationale de Contrôle de Gestion (DNCG), avait dans un premier temps condamné les Artésiens à descendre en National. Le retour du club à l’échelon supérieur va officialiser le rachat du club (l’acte de vente signé le 4 juillet était suspendu à la décision de la commission), ainsi que la nomination au poste d’entraineur d’Antoine Kombouaré. Seul détail restant à régler, le club saura dans les heures qui suivent si des mesures d’encadrement seront prises par la DNCG ou non (masse salariale, budget etc).

Le Gazélec Ajaccio s’en tire bien, pas Le Mans

Un autre club, s’est vu maintenu après appel. Il s’agit du GFC Ajaccio. Relégué sportivement en National, le club Corse risquait une descente en CFA, il n’en sera rien. Une subvention permettant le financement des travaux de mise aux normes et de sécurité du stade Ange Casanova a permis au Gazélec d’obtenir gain de cause. Une aide d’un montant de 619 000 euros qui permet d’éviter une relégation administrative. Cependant, du côté de la Corse c’est une certitude, la masse salariale du club sera encadrée, afin d’éviter de passer une fois de plus si près d’une rétrogradation. Toujours au Gazélec, mais dans un autre registre, le président « du Gaz » Fanfan Tagliaglioli risque la prison. En effet, le parquet a requis dix mois de prison avec sursis contre le Président, devant le tribunal correctionnel d’Ajaccio. Cette peine survient alors que monsieur Tagliaglioli comparaissait hier pour avoir menacé de mort un arbitre lors de GFCA-Monaco le 1er mars. Bien entendu, le dirigeant Corse a nié toutes les accusations, reconnaissant cependant avoir proféré des injures à l’encontre du corps arbitral dont faisait parti Tony Chapron. Le jugement a été mis en délibéré jusqu’à vendredi.
Retour aux décisions administratives, avec la décision concernant Le Mans. Au contraire des Lensois ou des Ajacciens, le club Sarthois n’a pas été maintenu, loin de là. Premièrement relégué en CFA, Le Mans repartira de bien plus bas, puisque c’est la Division d’Honneur (DH), équivalent du sixième échelon en France qui attend les Manceaux. Une bien triste histoire, pour un club qui paye encore son investissement dans un nouveau stade. Encore en Ligue 1 en 2010, puis relégué sportivement en National au terme de la saison dernière, c’est donc en DH que le club va devoir reconstruire, à l’image de Strasbourg ou encore Grenoble ces dernières années.

Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Madame est servie pourrait revenir avec Alyssa Milano et Tony Danza

ActualitéBrèvesCultureTendances

Mulan sortira finalement sur Disney +

À la uneBrèvesSéries Tv

Les mystères de l'amour : soirée spéciale en prime pour le retour de la série le 23 août

À la uneActualitéCultureFranceMédias

Officiel : Koh-Lanta, les 4 Terres débarque sur TF1 le 28 août, et réserve de nombreuses surprises

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux