À la uneActualitéBasketSport

Les Cavaliers lancent la machine

Au terme d’un match rocambolesque, les Cavaliers de Cleveland remportent le deuxième match des finales NBA (95-93 OT) et recollent à une victoire partout face à Golden State.

 

Une…Une seule… Oui c’est le nombre de victoires en finale pour les Cavaliers depuis…leur existence. Autant dire que cette première a un goût particulier pour cette ville de l’Ohio, arrachée avec la manière face aux Warriors de Golden State 95-93 après un Overtime (prolongation). Une victoire contre toute attente sur le parquet des Warriors après l’annonce vendredi de la blessure au genou gauche d’un des piliers de Cleveland Kyrie Irving.

[youtube id=”f0wI87pNzso”]

 

Un Curry plutôt fade

 

Sale soirée pour les Warriors, où le Most Valuable Player de la saison régulière Stephen Curry est plutôt passé à coté de son match hier. Il n’a converti que 5 paniers sur 23 shoots pris et n’a rentré que 2 trois points sur 12, lui qui est connu pour sa précision d’orfèvre à l’exercice. Lui-même confesse sa frustration à la fin du match : “Ce sont des shoots que je réussis habituellement. Au moment où le ballon quittait mes mains, je savais qu’ils ne rentreraient pas. Je ne sais pas si il y a une explication mécanique, je n’ai juste pas trouvé de rythme.” explique t-il. Dans son malheur, il aura tout de même inscrit le panier amenant les joueurs de Steve Kerr à l’Overtime, mais pas suffisant pour arracher le match 2. Heureusement quand l’un est moins bien, c’est le second membre des « Splash brothers » Klay Thompson qui maintient le navire à flot en inscrivant 34 points dans le match avec une moyenne de 50% au shoot et 33% aux trois points.

[youtube id=”BJ49oFHyZ94″]

 

Lebron, l’homme des grands rendez-vous

 

L’un des principaux artisans de la victoire est Lebron James qui signe sur ce match un historique « triple-double » avec 39 points, 16 rebonds et 11 passes, le cinquième de sa carrière en finale NBA. Seul le grand Magic Johnson en a réalisé plus lors de sa carrière avec huit triples-doubles. Un beau cadeau que fait « l’enfant du pays » après avoir quitté son club de cœur en 2010 pour Miami et revenu en Ohio tel le messie cette saison. Un grand Lebron donc couplé a un bon travail défensif de ses acolytes, il est assez difficile de leur empêcher de décrocher leur première victoire en finale de leur histoire. Un succès déjà en soi, mais les joueurs de l’Ohio ont un plus gros plan en tête : ramener le premier trophée à leur ville dans l’un des championnats majeurs. Depuis 143 ans, ni les Browns en NLF (National League Football) ni les Indians en MLB (Major League Baseball) n’ont remporté leur championnat respectif. Vont-ils mettre fin à près d’un siècle et demi de disette sportive ? Réponse dans les prochains jours.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéCinéma

Urgent - Disparition de Sean Connery à 90 ans

À la uneActualitéBrèvesInternational

Hollywood : l’étoile de Donald Trump à nouveau vandalisée

À la uneInternationalPolitique

Joe Biden, jeu, set et match

À la uneInternational

Puissant séisme dans l'ouest de la Turquie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux