À la uneActualitéInternational

Les entreprises s’engagent enfin contre le réchauffement climatique

Le 20 et 21 mai 2015 s’est tenu le Business & Climate Summit à l’UNESCO. Cet événement d’ampleur internationale a regroupé à Paris 2000 décideurs internationaux, économiques et politiques mais aussi des investisseurs. Ces derniers ont fait la promesse de mener la transition vers une économie plus robuste mais surtout « décarbonnée ». Le Sommet aura été une bonne introduction à la COP21, qui se déroulera à Paris au mois de décembre et qui a pour ambition de conclure un accord mondial visant à limiter le réchauffement climatique à 2°C. 

Radio VL a donc eu le privilège d’assister au Business & Climate Summit qui a été ouvert par le Président François Hollande et qui a été officiellement clôturé par un discours de Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères. Cet événement aura eu le mérite d’ouvrir un dialogue entre les gouvernements et les entreprises autour du développement d’une économie à faible intensité de carbone, en prévision de la COP21.

LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE EST DE PLUS EN PLUS PRIS EN COMPTE PAR LES ACTEURS ECONOMIQUES

C'est François Hollande qui a ouvert ce Sommet © RFI

François Hollande a ouvert ce Sommet

De plus en plus, le changement climatique impacte négativement l’économie en influant les politiques mais aussi les entreprises sur le long-terme. Il faut préciser que le changement climatique est extrêmement difficile à quantifier et ses conséquences sont difficiles à prévoir. Effectivement, selon Yann Le Pallec, directeur de Standard & Poor’s France, les conséquences du dérèglement climatique (inondations, séismes …) peuvent, dans certain cas, empêcher des Etats ou des entreprises de rembourser leurs prêts. Ainsi, l’accès au crédit des Etats et des grandes entreprises dépend dorénavant de leur exposition aux désastres climatiques. Au delà des conséquences humaines, ces catastrophes peuvent fortement impacter les chaines d’approvisionnement qui peuvent parfois être interrompues. Toutefois, les informations concernant le changement climatique sont souvent incomplètes, complexes et difficiles à interpréter. Et c’est bien à ce niveau qu’il faut progresser.

Ainsi, à l’issue de ce sommet, les entreprises participantes ont appelé les décideurs politiques à utiliser les fonds publics afin de mobiliser plus de financements du secteur privé vers des actifs bas carbone. En outre, elles veulent l’introduction d’une tarification du carbone solide, prédictive et soigneusement conçue. Enfin, elles réclament la fin des subventions aux énergies fossiles notamment.

LE RÔLE PRIMORDIAL DE LA JEUNESSE

Selon l’indien Alok Saraf, PDG de Arth Ceramics (entreprise spécialisée dans l’industrie de la brique), la jeunesse a un rôle primordial à jouer dans la lutte contre le dérèglement climatique mais surtout dans l’avènement d’une société « décarbonnée ». En effet, cet entrepreneur indien a tenté de souligner le poids des mauvaises habitudes. Afin d’illustrer ses propos, Saraf a pris comme exemple l’industrie du bâtiment. Selon lui, le poids important de l’industrie du bâtiment dans les émissions de gaz à effet de serre (60% en Inde) s’expliquerait par de mauvaises habitudes de construction. Or, les mauvaises habitudes sont difficiles à changer. Ainsi, afin d’atteindre les objectifs du Business & Climate Summit, il faudrait se focaliser sur la formation des nouvelles générations afin de les sensibiliser à des pratiques économiques et industrielles respectueuses de l’environnement.

En définitive, le combat pour tenter de construire une économie « décarbonnée » est un combat qui se fera sur le long-terme et qui, s’il est couronné de succès, bénéficiera aux nouvelles générations. Cet élément a bien été compris par les organisateurs et les participants de ce sommet pour l’environnement. Ainsi, dans ce combat pour l’environnement, ce genre d’événement est extrêmement positif car il permet de stimuler le développement d’une conscience environnementale et d’une pensée critique chez les jeunes, afin qu’ils exercent des actions citoyennes pour un avenir viable.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédiasMusique

5 dates clés dans la carrière de Kendji Girac

À la uneMédias

"C'est tout, enfin pour moi" : La Voix ne sera plus "La Voix" dans Secret Story

ActualitéMédias

Secret Story : les secrets les "plus nuls" de l'émission

ActualitéSéries Tv

Quelles sont nos 10 Créations Originales préférées ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux