À la uneActualitéInsoliteInternationalLe point de vue des jeunes

La France, une dictature pour un quart des jeunes américains

Le pays des droits de l’homme serait une dictature. C’est ce que pensent 23% des 29 000 étudiants interrogés par le Centre National du Gouvernement Américain pour la Statistique de l’Education. 10% pensent que le gouvernement est contrôlé par des militaires.

Ce test est adressé aux élèves du 8 th grades, l’équivalent de la 4ème, sur des questions de culture générale (histoire, géographie, mathématique, art…). Les élèves devaient répondre à la question suivante : quel est le point commun entre les gouvernements actuels du Canada, de la France et de l’Australie ? Quatre réponses étaient possibles :
1) ils sont contrôlés par les militaires
2) Ils ont une constitution qui limite leurs pouvoirs
3) Leurs leaders ont un pouvoir absolu
4) Ils découragent la participation des citoyens aux affaires publiques
La réponse correcte est la deuxième ; 54% des élèves l’ont coché. Près d’un quart des élèves, 23%, ont choisi la 3, ce qui revient à dire que la France, le Canada et l’Australie sont des dictatures. Enfin, 12% pensent que nous sommes découragés de participer aux affaires publiques, et 10% pensent que nous sommes contrôlés par des militaires.

La culture américaine n’est pas tournée vers la découverte du reste du monde

Interrogée par le Figaro, Françoise Coste, maître de conférences en civilisation américaine à l’Université Toulouse-Jean Jaurès, explique ces résultats par la culture des USA qui n’est pas tournée vers l’ouverture au reste du monde : «D’abord, les États-Unis sont tellement vastes et puissants que les Américains ne ressentent pas le besoin de se tourner vers le reste du monde».

Ainsi, deux tiers des Américains ne possèdent pas de passeport : ils ne voyagent pas et n’envisagent pas cette possibilité. Selon elle, la variété du territoire américain l’explique : le pays est vaste, et mer, campagne et montagne sont présentes.

Même les élites du pays ne semblent pas s’interesser à leurs plus proches voisins, comme en témoigne ce micro-trottoir, qui demandent à des étudiants d’Harvard de nommer la capitale du Canada, Ottawa.

Le système éducatif américain pointé du doigt

De plus, le niveau système éducatif secondaire explique des disparités entre États. Ils ont le choix des programmes, tout comme des budgets. Ainsi, des inégalités en découlent ; la Californie et l’État de New York proposent un enseignement plus riche que certains États du Sud. La crise de 2008 a aggravé la situation : parallèlement à des diminutions d’effectifs, «le calendrier scolaire avait aussi changé: on avait augmenté le temps de vacances scolaires, au détriment des périodes de cours».

Barack Obama a proposé de créer un socle de connaissances commun, le “Common Core” à tout le pays afin de pallier ces écarts. Or, selon Françoise Coste, cette réforme a peu de chances de passer : “Comme les États-Unis conservent un bon niveau dans le supérieur, les leaders politiques estiment qu’il n’est pas nécessaire de réformer le secondaire“. Les citoyens semblent être d’accord ; selon un sondage du Wall Street Journal 40% y sont opposés.

Ce n’est pas la première fois que les Américains sont moqués pour leur manque de culture général. Un article du Huffington Post révèle que 20% des Américains pensent que les sorcières existent, que le soleil tourne autour de la Terre, ou encore qu’ils vont se faire enlever par des aliens. Ils sont 20% à ne pas localiser les USA sur une carte. Plus de la moitié ne connaît pas la théorie de l’évolution.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéBuzzFrance

Aides Covid : L'influenceur PA7 soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros

À la uneInternationalPolitique

Comment se déroulent les élections législatives en Allemagne ?

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... le pilote de Ash vs Evil Dead disponible sur Netflix

À la uneActualitéSanté

Covid-19 : La France met les bouchées doubles en dons de vaccins

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux