À la uneActualitéEconomieFrance

Les gilets jaunes peuvent-t-ils faire tomber le système bancaire ?

Hier, mercredi 9 janvier 2019, l’un des leaders des gilets jaunes Maxime Nicolle a.k.a “Fly Rider” a annoncé que si les français retirent un maximum d’argent en liquide au plus vite cela mettrait le système bancaire français en déroute. Mais est-ce vrai ?

“Votre pouvoir, c’est l’argent qu’il y a sur vos comptes. (…) On va essayer de fixer un jour précis où tout le monde ira retirer une somme d’argent, le maximum.”

 Bien que Fly Rider ait proposé l’idée, retirer l’argent du système bancaire n’est pas neuve. En effet, en 2010, le footballeur Eric Cantona avait déjà soumis l’idée aux français lors de l’appel à la panique bancaire du 7 décembre 2010. L’objectif de cette action : “inquiéter le gouvernement et que les banques crient au secours.” Réaliser cette action sur le papier est faisable mais dans la réalité ça l’est beaucoup moins.

Fly Rider, ou Maxime Nicolle

Les raisons pour lesquelles cette action ne passera jamais :

  • En France, les cartes bleues ont en général un seuil au dessus duquel on ne peut plus retirer d’argent, un plafond. Pour la plupart des cartes, le seuil bloque au dessus de 500 euros par semaine et les détenteurs de cartes un peu plus prestigieuses comme les cartes “gold” ou “premier” ont un plafond d’environ 2 000 euros par semaine. Seules les cartes “infinite” ou “platinium” ne possèdent pas de limite de plafond. Pour dépasser son plafond, il faut faire une demande administrative qui prend au minimum deux semaines pour que la banque donne le droit (qui sera temporaire d’ailleurs). La première étape est fortement compromise par cette barrière bancaire.
  • La deuxième raison pour laquelle cette action est impossible réside dans le fait que pour qu’elle fonctionne, il faudrait une participation totalement inatteignable. Et pour cause, il faudrait que plus de 70% de la population y participe ce qui représente environ 49 millions de français, un chiffre totalement impossible à atteindre en France. Alors que dans le pays environ 60% des citoyens soutiennent les gilets jaunes, il faudrait qu’ils se mobilisent tous et qu’encore 10% de la population les rejoignent.
  • Enfin il faut savoir que la banque de France possède des stocks très importants d’argent pour prévenir ce genre d’actions et qu’elle est totalement prête au cas où l’équilibre du système bancaire français serait mis en péril.

Donc pour répondre simplement à la question “les gilets jaunes peuvent-ils mener leur action jusqu’au bout et mettre en échec le système bancaire français ?” la réponse est non. Malgré le fait qu’ils soient très nombreux, le manque de hiérarchie et d’organisation empêche toute sorte d’action à très grande échelle. Il faudrait qu’ils se mettent tous d’accords et qu’ils réunissent un plus grand nombre de militants pour pouvoir mener à bien leurs futures actions.

Related posts
À la uneRugbySport

Retour de Guitoune, absence de Bastaraud : le groupe des Bleus pour la Coupe du monde 2019

À la uneRugbySport

Les bleuets défendront leur titre face à l'Australie

À la uneSéries Tv

Les mystères de l'amour : Mallaury Nataf rejoint la série.

À la uneCultureNon classé

Le 18 juin en trois dates

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux