À la uneActualitéFootSport

Les Pays-Bas rejoignent les Etats-Unis en finale

Hier soir se déroulait la deuxième demi-finale de cette Coupe du monde féminine au stade des Lumières de Lyon, opposant les Pays-Bas à l’Angleterre.

Les Pays-Bas sont l’équipe la plus enthousiaste à voir jouer depuis le début de la compétition (avec l’Angleterre). Ils ont éliminé l’Italie au tour précédent en tenant leur rang (on rappelle qu’elles sont championnes d’Europ en titre). La Suède quant à elle est l’invité surprise de ce dernier carré. Elles ont éliminé l’Allemagne en quart de finale (2e nation mondiale).

Les 2 équipes se sont déjà affrontées à l’occasion des quarts de finale de l’Euro 2017, organisés aux Pays-Bas. C’est les hôtes qui l’avaient emporté sur le score de 2-0.

Un Match pas à la hauteur

Une première mi-temps décevante pour la Hollande. La technique et le jeu collectif prônés par les sélections Hollandaises (masculines et féminines) ne sont pas au rendez-vous. La Suède domine largement les débats avec notamment la joueuse Jakobsson qui se détache clairement du lot avec ses dribbles et des percées au sein de la défense adverse. Cependant, aucune réelle occasion pour cette équipe suédoise.

A la pause le score est de 0-0 et les spectateurs n’ont rien à se mettre sous la dent. Un contraste terrible comparé à la rencontre de la veille entre les Etats-Unis et l’Angleterre.

En début de seconde période, les débats commencent à s’animer avec notamment une frappe de la défenseur Suédoise Fisher, déviée du bout des doigts sur le poteau par la gardienne Hollandaise. La gardienne suédoise Lindahl va répondre à celle des Pays-Bas à la suite d’une magnifique parade sur une tête de l’attaquante Miedema, déviée là aussi du bout des doigts sur la transversale.

On croit alors le match enfin lancé mais cette intensité n’aura finalement duré que 10 minutes, avant une rechute. La rencontre rentre alors dans un faux rythme très ennuyant pour les spectateurs.

La rentrée de la lyonnaise Van de Sanden a changé l’animation offensive hollandaise. Cette dernière se procure d’ailleurs l’ultime occasion dans le temps réglementaire avec une frappe sèche, bien arrêté par la gardienne suédoise.

C’est alors que l’arbitre siffle la fin des 90 minutes et envoie le match en prolongation.

Le Dénouement

Le match reprend malheureusement sur ce même rythme lent sans véritable action franche. Mais à la 99e minute, l’éclair vient de la milieu de terrain hollandaise Groenen, qui décoche une frappe tendue au ras du sol qui fait mouche. Les Pays-Bas prennent donc l’avantage 1-0.

Les suédoises poussent mais n’arrivent pas à se créer une réelle occasion pour revenir au score.

Le match se termine par la victoire des Pays-Bas sur le plus petit des scores, 1-0.

En route pour la finale

Les Hollandaises vont disputer la première finale de leur histoire et vont tenter de créer l’exploit face aux Américaines afin d’enchaîner l’Euro 2017 avec une victoire dans cette coupe du monde 2019. Nous savons cependant que cette nation est maudite côté masculin avec d’immenses joueurs mais aucune étoile sur le maillot (3 finales de mondial perdues).

Rendez-vous dimanche soir pour cette grande finale (la petite se jouera samedi entre la Suède et l’Angleterre).

A lire également :

About author

Journaliste actualité générale
Related posts
À la uneArt / ExpoCultureSexeSociété

« De l’amour » : l’exposition coup de coeur

À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Grease : une série dérivée en développement chez HBO Max

À la uneActualité

Maltraitance Animale : L214 publie une vidéo choc sur le calvaire des veaux

À la uneBrèves

Uber lance Uber Pet pour voyage avec son animal de compagnie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux