À la uneActualitéFrancePolitique

Ziad Takieddine : La Libye aurait financé la campagne de Nicolas Sarkozy

Ziad Takieddine indique, à Mediapart, que Nicolas Sarkozy aurait reçu des fonds de la Libye, pour sa campagne présidentielle de 2007.

Les allégations étaient déjà dans l’air. Elles sembleraient se fonder un peu plus. L’homme d’affaires Ziad Takieddine charge Nicolas Sarkozy, dans un entretien vidéo, publié par Mediapart. L’ancien président, alors à la conquête de l’Elysée, aurait été aidé financièrement, par la Libye.

Le déballage des « trois valises »

Celui qui était l’intermédiaire entre Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy a donc décidé de vider son sac. Il affirme avoir remis plusieurs valises, remplies d’argent liquide. « Trois valises », qui auraient été livrées au ministre de l’Intérieur de l’époque, ou à son directeur de cabinet, Claude Guéant. Les remises auraient eu lieu entre fin 2006 et début 2007. 5 millions d’euros qui auraient servi, pour le compte de sa candidature, aux couleurs de l’UMP, à la présidentielle de 2007. L’homme d’affaires franco-libanais avait fait cet aveu dès octobre 2016. Il l’a réitéré devant Mediapart, ce mois-ci.

Les personnes liées à l’entourage de Nicolas Sarkozy, de même que Claude Guéant, démentent pourtant tout financement libyen. Ce dernier réfute un versement « d’espèces du gouvernement libyen ». L’affaire potentielle avait, entre-temps, déjà été évoquée, dans un autre cadre. C’était cette fois à la Cour Pénale Internationale, à la Haye, en septembre 2012. Abdallah Senoussi, proche de l’ex-chef d’État Libyen, avait alors parlé d’une probable remise de fonds « pour la campagne du président français Nicolas Sarkozy en 2006-2007 ».

Ziad Takieddine, l'homme par qui tout est arrivé. (Source : http://telescoop.tv/people/3099/ziad-takieddine.html)

Ziad Takieddine, l’homme par qui tout est arrivé.

À voir aussi : Il y a 5 ans, Mouammar Kadhafi était tué

Un contentieux vieux de 5 ans ?

En 2011, c’est le fils de Kadhafi, Saïf al-Islam, qui commence à ébruiter de possibles indices. Il indique alors : « Il faut que Sarkozy rende l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale. C’est nous qui avons financé sa campagne et nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler ». La déclaration avait été faite, un peu avant l’intervention militaire française, en Libye. Bien qu’elle puisse pousser à en savoir davantage, elle n’avait alors, à l’époque, que peu suscité de réactions.

Les révélations de l’homme d’affaires à Mediapart, de même que celles de l’ancien dignitaire Libyen Abdallah Senoussi, pourraient, peut-être, mettre en difficulté Nicolas Sarkozy. L’ancien président est actuellement candidat aux primaires de la Droite et du Centre. Après sa défaite, il y a près de cinq ans, il ambitionne de représenter la Droite, pour la troisième fois consécutive, à l’élection présidentielle de 2017.

À voir aussi : Des écoutes téléphoniques embarrassantes pour Nicolas Sarkozy

Source image : lexpress.fr et telescoop.tv

 

Related posts
À la uneInternational

Donald Trump l'annonce, il va lancer son propre réseau social

À la uneCinémaSéries Tv

OCS Signature : après les séries, le label lance les films de genre avec L'invitation

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

À la uneCinémaMédias

Antoine de Caunes, maître de cérémonie des César 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux