À la uneFootSport

Ligue 1 : Islam Slimani, un joker de luxe plus qu’utile à l’OL

Islam Slimani

Malgré son statut de remplaçant, Islam Slimani prouve match après match qu’il peut être un joueur capable de grapiller davantage de minutes. Son profil atypique peut aider l’OL à la course à l’Europe ou au titre.

Quand les coéquipiers lyonnais d’Islam Slimani parlent de lui, ils ne tarissent pas d’éloges à son égard. Arrivé le 13 janvier dernier en provevance de Leicester, l’international algérien a paraphé un contrat de 18 mois avec l’Olympique Lyonnais et s’est adapté aussi bien sur qu’en dehors du terrain. Apparu à 14 reprises en Ligue 1 pour 2 buts marqués, il a enchaîné 2 titularisations consécutives face à Angers et Nantes en raison de la blessure aux ischios-jambiers de Tino Kadewere. Placé à la pointe d’un 4-2-3-1, l’ancien attaquant du Sporting Portugal s’épanouit clairement à ce poste. S’il n’a pas marqué durant ces deux matchs, il a tout de même réalisé deux prestations très intéressantes. Face à Angers, le Fennec avait marqué mais son but avait été refusé pour cause de hors-jeu.

L’ancien attaquant de l’AS Monaco est un joueur collectif, combatif, qui aime prendre la profondeur, qui ne rechigne jamais à effectuer le repli défensif, généreux, doté d’un excellent jeu de tête et aussi d’une bonne capacité à décrocher en pointe. A cinq journées de la fin du championnat, Islam Slimani a une réelle carte à jouer dans le registre offensif des Gones. Malgré des stats peu parlantes pour lui, son sens du collectif est mis en avant pour ses partenaires et plus particulièrement par Rudi Garcia. “Il mérite de marquer un but, je lui ai dit que c’était pour bientôt. Son jeu de tête est aussi intéressant. Il apporte des choses différentes. On a plus de solutions sur les centres. Sa capacité à être collectif est intéressante“, a déclaré l’entraîneur lyonnais en conférence de presse.

Lire aussi : Ligue 1. Quel entraîneur pour l’OL la saison prochaine ?

“Il est parfois trop dans le décrochage”

Si Islam Slimani est extrêmement altruiste, cette qualité peut parfois être un défaut selon l’ancien entraîneur de l’AS Roma. “Il aime faire briller les autres. C’est un garçon très bon dans le jeu combiné offensif. Des fois, il décroche trop. Il doit aussi prendre les espaces pour être capable d’étirer le bloc adverse“, pointe ce dernier. Avant de se demander si son attaquant ne prend pas plus de plaisir à marquer des buts qu’à en faire marquer à ses coéquipiers. Il est vrai qu’à Monaco, lors de la saison 2019/2020, le numéro 20 lyonnais avait développé cet altruisme et mettait en lumière son ancien compère Wissam Ben Yedder, qui avait marqué 18 buts en championnat.

Néanmoins, cet altruisme ne semble pas gêner son partenaire Léo Dubois, qui met en avant son profil et sa palette offensive : “Il nous fait du bien. C’est un point d’ancrage devant. On a réussi à le toucher contre Angers et il a pu dévier, remiser. Et pour un centreur, avoir cette présence dans la surface, c’est intéressant car il a une qualité de reprise en une touche assez exceptionnelle, il faut qu’on s’en serve.Islam Slimani sait qu’il devra être beaucoup plus tranchant dans le dernier geste pour pouvoir être décisif dans la course à la Ligue des Champions ou titre. Mais également prouver qu’il peut être plus qu’un simple joker de luxe…

About author

Apprenti journaliste
Related posts
À la uneFranceSanté

Conseil de défense sanitaire : de nouvelles restrictions ?

À la uneCinémaCulture

Harry Potter : HBO Max dévoile une partie du casting de "Retour à Poudlard" à travers une bande-annonce

À la uneCinéma

Hitchcock : quels sont les classiques du Maître disponibles sur Salto ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Bertrand de la Chesnais, le nouveau directeur de campagne d'Eric Zemmour ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux