À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : le PSG à l'heure de la remise en cause ?

Suite à la victoire méritée de Monaco face au PSG ce dimanche, les remises en cause sont de mises pour le club de la capitale en quête d’un cinquième titre consécutif en Ligue 1 cette saison. Le suspense pourrait être plus palpitant que lors des quatre éditions précédentes, au grand bonheur des fans inconditionnels du championnat de France.

Ce n’était sans doute pas le jour du Paris-Saint-Germain, amèrement défait (3-1) par les hommes de Leonardo Jardim ce dimanche. Une défaite inhabituelle pour les Parisiens qui met un terme à 34 victoires d’affilée dans la discipline. La dernière fois, le PSG s’inclinait déjà face à Monaco sur le score de 2-0. Ces trois points paraîtraient anecdotiques dans le cas où les Parisiens feraient une bonne saison avec une avance aussi considérable que lors de la précédente.

Pourtant, cette première défaite parisienne après seulement trois rencontres – loin des 27 matchs sans perdre l’an dernier – constitue déjà un premier message d’alerte pour les joueurs d’Unai Emery. En comparaison avec l’édition 2015-2016, ces derniers ont donné l’impression de ne pas autant survoler les débats sur ces trois premières journées, si ce n’est dans la possession du ballon (66 % contre Monaco) qui s’est avérée stérile ce dimanche.

702263.189

Monaco promet déjà une belle concurrence au PSG en ce début de saison.

De son court succès à Bastia (0-1) vers son triomphe contre Metz (3-0), où le score est longtemps resté vierge, en passant par cette défaite à Monaco, les résultats de Paris ne sont pour l’instant pas des plus réguliers et ne prédisent pas un bel avenir en Ligue des Champions si la prestation est telle que face à Monaco. Une légère baisse de régime qui s’explique d’abord par le manque d’agressivité des Parisiens, celle dont ils auront besoin pour faire trembler les plus grands clubs européens en Coupe d’Europe.

D’ailleurs, on a souvent justifié les échecs européens du club de la capitale par le manque d’intensité de l’ensemble du championnat français. Aujourd’hui, il n’y a pourtant rien à redire sur la victoire des Monégasques, qui sont concurrents du PSG en Ligue des Champions. L’argument de la différence de niveau n’est donc pas valable. La mise en difficulté du PSG s’assimilerait plus à une période de confort dans laquelle les joueurs ont perdu l’habitude d’être malmenés et accumuleraient ainsi un capital de confiance trop important. Les Parisiens ont parfois démontré une certaine suffisance – comme par exemple sur l’ouverture du score de Moutinho – et n’ont pas été animés par la “grinta” dont font preuves les équipes qui cherchent à gagner à tout pris lorsqu’elles sont en difficulté. On pense au Téfécé qui a arraché son maintien à moins de vingt minutes de la fin du match de la 38e journée avec une envie hors du commun. Ce week-end, c’est l’ASM qui s’est montré plus volontaire dans l’engagement et cela a payé.

Cavani : à quand les 30 buts en Ligue 1 ?

1112452-17598906-640-360

Cavani, souvent maladroit face au but, laisse planer des doutes quant à ses capacités à devenir meilleur buteur du championnat cette saison.

Avec l’absence de Zlatan Ibrahimovic à la pointe la formation parisienne, Edinson Cavani devrait se montrer plus efficace face au but, lui qui a toujours affirmé sa préférence de jouer dans l’axe plutôt que sur un côté. Pour l’instant, l’attaquant uruguayen multiplie les efforts défensifs mais sa participation offensive est malheureusement ternie par ses nombreuses maladresses dans le dernier geste. Une efficacité que l’ancien joueur de Naples devra améliorer s’il veut atteindre la barre des 30 buts cette saison afin de combler le départ de son ancien coéquipier suédois. A force de négliger ses face-à-face avec le gardien, Cavani pourrait même voir Hatem Ben Arfa prendre une longueur d’avance pour la place de titulaire à la pointe de l’habituel 4-3-3 parisien.

On attend donc le Paris-Saint-Germain à son meilleur niveau lors de la réception de Saint-Etienne le 9 septembre prochain pour récupérer son statut de leader incontesté de Ligue 1, avec ou sans sa “légende”, Zlatan Ibrahimovic.

Marius Bocquet

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux