À la uneCinémaCulture

Lilo et Stitch (version live) : c’est quoi cette accusation de “colorisme” qui touche le projet ?

Chez Disney, le projet est en cours, celui d’un remake en live du célèbre dessin animé Lilo et Stitch de 2002. Mais une polémique touche ce projet, celui du « colorisme ».

Lilo et Stitch fut le 76ème long métrage d’animation et le 42ème « classique d’animation » sorti des studios Disney en 2002. L’histoire est celle d’une petite Hawaïenne de six ans qui adopte un étrange animal, un petit extraterrestre bleu avec lequel elle se lie d’amitié, Stitch. Belle histoire d’amitié jusqu’au jour où des extraterrestres débarquent sur terre avec la volonté de capturer Stitch… Désormais, pour Disney, il s’agit de réaliser un film d’animation en action réelle, comme ce fut déjà le cas pour La Belle et la Bête et Le Roi Lion. Un film réalisé par Dean Fleischer Camp, avec un tournage à Hawaï, sur l’île d’Oahu.

Le 14 avril, la polémique est née du choix de l’actrice pour incarner le rôle de Nani, celui de Sydney Elisabeth Agudong, et du fait que l’actrice aurait la peau trop claire pour jouer ce rôle. Bref retour sur le personnage de Nani : elle est la grande sœur de Lilo, dont le rôle sera quant à lui interprété par Maia Kealoha. Nani est âgée d’environ 19 ans, et c’est elle qui élève Lilo, en tant que tutrice légale, depuis la mort de leurs parents lors d’un accident de voiture. Le choix de l’actrice américaine pour jouer le personnage de Nani a ainsi suscité la controverse : son apparence physique ne correspond pas au personnage original du dessin animé. Les critiques ont accusé la production de favoriser la couleur de peau plus claire au détriment des personnes à la peau plus foncée, une forme de discrimination, basée sur le teint de la peau, appelée « colorisme ». De plus, la décision de choisir une actrice non hawaïenne pour jouer le rôle de Nani est également critiquée pour son whitewashing.  

CNN a recueilli les opinions des résidents d’Hawaï, le lieu où se déroule l’histoire, sur la controverse concernant le casting du prochain film. OniMasai Connor, l’un des interviewés, a partagé son point de vue sur la question :

« Mon problème avec ce casting est le fait que nous vivons dans une société suprémaciste qui met en avant la peau claire. Ce casting contribue d’une certaine manière à l’invisibilisation (des peaux foncées) »

OniMasai Connor a déclaré : « Nous voyons trop souvent, et dans tous les types de films, des histoires inspirées de personnes à la peau foncée qui sont jouées par des acteurs à la peau claire ».

Cette polémique n’est pas un cas isolé : lorsque la princesse Tiana est apparue dans la bande-annonce de Ralph Brise l’Internet, en 2018, les fans de Disney ont été choqués de constater que le personnage avait été modifié pour être plus clair de peau et que ses cheveux crépus avaient été transformés en boucles plus lâches. En tant que première princesse noire de Disney, cette modification a suscité des réactions négatives. En 2019, Disney a été accusé de whitewashing pour le choix de Naomi Scott, actrice biraciale d’ascendance indienne, dans le rôle de la princesse Jasmine.

Pour l’heure, ni Disney, ni Sydney Élisabeth Agudong, n’ont encore réagi à la polémique …

A lire aussi : Disney : le nouveau personnage crée la polémique

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusique

Après "Mon Amour", quel est le nouveau titre de Slimane?

À la uneEuro FootMusique

Euro 2024 : on connaît l'hymne des Bleus et ça va vous surprendre !

À la uneJeux Olympiques Paris 2024

5 conseils pour survivre à Paris pendant les JO

À la uneHigh Tech

Comment iOS 18 va révolutionner l'utilisation des iPhones ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux