CulturePop & Geek

L’industrie du gaming se diversifie, au bonheur des joueurs

L’industrie du divertissement digital international est en constante croissance et la France n’est bien entendu pas en reste. Une étude faite par le SELL (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs) propose une revue détaillée de l’industrie du jeu vidéo en France en 2018. La moitié des français se décrivent comme des joueurs réguliers et la moyenne d’âge est de 39 ans ! Les statistiques rapportent également un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros pour ce secteur du divertissement digital, soit 15% de plus qu’en 2017. La tendance est définitivement à la hausse. D’ailleurs, l’industrie a bien changé depuis ses débuts. Les franchises préférées du public (Mario, FIFA, etc.) se développent un peu plus chaque année, au grand plaisir des gamers français… et du monde entier. Mais comment expliquer ce développement fulgurant de nos franchises favorites ces dernières années ?


Les plus grandes icônes des jeux vidéo – Source : Unsplash

Un peu d’histoire…

Tout d’abord, faisons un petit retour en arrière pour mieux comprendre cet univers.

Dans les années 1990, la rivalité la plus célèbre de l’histoire des jeux vidéo s’est faite entre Nintendo et Sega d’abord, puis avec Sony ensuite. A l’époque, on voit le jour de grands noms, de consoles avec une popularité fulgurante et surtout de deux personnages mythiques : Sonic et Mario. La concurrence était solide et chacune de ces franchises tentait de dominer le marché. Néanmoins, après le flop de la Saturn puis de la Dreamcast contre la PlayStation, Sega a décidé d’arrêter la conception de consoles et de se concentrer sur le développement de jeux vidéo pour un temps. À partir de là, la différence entre hardware (consoles) et software (jeux, personnages) est devenue fructueuse. C’est-à-dire que certains jeux pouvaient enfin être joués sur des consoles de marques différentes et ce, pour le plus grand bonheur des gamers. L’exemple de Mario Kart de Nintendo qui vient de sortir sa version pour les smartphones en gardant son personnage symbolique mais en variant le support en est l’illustration parfaite.

Ainsi, au fil des années, les relations entre développeurs ont changé et se focalisent désormais davantage sur la collaboration et la diversification de leurs partenariats. Vu les chiffres d’affaires et le nombre de gamers dans le monde, c’est une stratégie qui semble fonctionner à merveille. Évidemment, toute rivalité n’a pas disparu mais à ce jour il semble y avoir une place pour des développeurs différents dans le cœur des fans.

Diversification technologique

Le monde du divertissement, grâce aux technologies innovantes qui apparaissent chaque année, encourage justement la diversification de produits et l’utilisation de différents médias. Cela a donné naissance à une multitude de produits dérivés, de reprise de personnages et de collaboration médiatiques. C’est de cette manière que le même concept est partagé à travers divers univers, pour faire plaisir à différents types de fans et surtout permettre à ces derniers d’allier certaines de leurs passions.

Prenons par exemple le monde des jeux de casino, qui est apprécié par de nombreux joueurs, fans de Tomb Raider par exemple. En alliant le thème de Lara Croft sur une machine à sous, on fait donc d’une pierre deux coups. C’est valable pour une multitude d’autres thèmes et il suffit de parcourir les sites de casino en ligne pour découvrir la variété d’options offertes.

Autre exemple, le monde imaginaire de Pokémon est un des jeux les plus populaires en France en 2018, toujours selon l’étude du SELL. C’est une démonstration typique de la diversification d’un jeu avec les cartes à jouer, les films et séries, ainsi que Pokémon GO qui a été révolutionnaire en termes de jeu sur smartphone grâce à la réalité augmentée. En fait, grâce aux nouvelles technologies, il y a chaque année des manières innovantes de développer le concept d’un jeu ou d’un personnage initial, du moment qu’il y a un public d’intéressés. 

Le cinéma et les jeux vidéo

Les franchises se sont donc diversifiées et ont parfois choisi une autre facette du monde du divertissement pour faire vivre leurs personnages comme, nous le disions plus haut, le cinéma. Cette stratégie, qui a eu ses hauts et ses bas (on se rappelle du film « Super Mario Brothers »), est néanmoins souvent bien accueillie par les fans. Il y a d’ailleurs de nombreux exemples de films adaptés à partir d’un jeu vidéo qui ont eu du succès comme Silent Hill, une production qui vous donne les frissons et qui, simultanément, met bien en scène l’univers du jeu.

Certaines licences préfèrent quant à elles le format de série plutôt que celui du grand écran. Avis à tous les fans de The Witcher, la série tant attendue a été annoncée avec une sortie pour fin 2019. Celle-ci offrira des éléments du jeu vidéo, mais sera plutôt basée sur les livres d’Andrzej Sapkowski. Notons que cette tendance multi médiatique va dans les deux sens, certains films à succès ont été adaptés en jeux vidéo, comme Le Roi Lion ou Wolverine.

L’intérêt pour les fans est simplement de pouvoir explorer le même monde de deux façons différentes. Au cinéma, le public est spectateur et peut visionner ses personnages favoris en action, tandis qu’en format jeu vidéo le joueur est plus actif et participe à l’histoire. Il y a un moment propice à chacun de ces médias, qui sont tous deux appréciés du public.

 

Une particularité des temps modernes en matière de jeux vidéo, c’est la collaboration des différentes franchises, entre elles ou avec d’autres sociétés. Après une longue rivalité entre Sega et Nintendo, il semblerait que les développeurs se soient mis d’accord pour s’entraider plutôt que s’affronter. Et ça fonctionne ! Actuellement, les géants du jeu vidéo s’associent facilement avec d’autres entreprises pour créer du nouveau et réjouir les fans. D’ailleurs il y en a pour tout le monde car chaque marque se diversifie à sa manière : du cinéma à la réalité augmentée, en passant par les machines à sous thématisées. Enfin, l’industrie se concentre sur les joueurs et les grandes rivalités sont mises de côté pour créer du contenu toujours plus excitant. C’est une ère fantastique pour les gamers !

Related posts
À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

À la uneCinémaCulture

STAR WARS 9 "L'ASCENSION DE SKYWALKER" bande annonce finale

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneNumériquePop & Geek

La liste des jeux du service Stadia de Google est dévoilée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux