À la uneInternationalMédias

L’interview de Meghan et Harry qui défrise la Couronne britannique

Inquiétudes quant à la couleur de peau d’Archie, idées suicidaire, campagne de dénigrement à l’égard de la Duchesse… VL. fait le point pour vous sur ce qu’il faut retenir de l’interview de Meghan Markle et du prince Harry. 

Meghan et Harry, installés aux États-Unis après s’être mis en retrait de la famille royale britannique, se sont livrés dans un long entretien à Oprah Winfrey, la reine des talk-shows américains, ce dimanche 7 mars, sur la chaîne américaine CBS. Lors de cet entretien, aux allures de règlement de comptes avec Buckhingham Palace, le couple n’a pas hésité à lancer des “bombes” contre la famille royale britannique et leurs accusations plongent la monarchie britannique dans une nouvelle crise.

Inquiétudes quant à la couleur de peau d’Archie avant sa naissance

Alors que la duchesse de Sussex était encore enceinte, Harry lui a fait part que des membres de la famille royale se seraient inquiétés de la couleur de peau de son fils Archie. Ils ont exprimé des “inquiétudes (…) quant à savoir à quel point sa peau serait foncée”, “ce que ça voudrait dire et à quoi cela ressemblerait”, a-t-elle expliqué sans vouloir donner l’identité des personnes concernées, ne voulant pas créer un scandale. 

La famille royale aurait également refusé d’accorder une protection à l’enfant et estimait estimaient qu’Archie ne devrait pas recevoir de titre de noblesse.

Idées suicidaires 

Meghan markle a également révélé avoir eu des idées suicidaires en raison de sa sur-exposition médiatique, et du fait que la famille royale a alors refusé qu’elle se fasse aider. “Je ne voulais juste plus être en vie. Et c’étaient des pensées constantes, terrifiantes, réelles et très claires”. 

Elle a confié son désarroi avec tant de sincérité, “Et je suis allée voir l’institution, et j’ai dit que j’avais besoin d’aller quelque part pour obtenir de l’aide. J’ai dit que je ne m’étais jamais sentie comme ça avant (…) et on m’a dit que je ne pouvais pas, que ce ne serait pas bon pour l’institution”. Elle ajoute : “J’avais vraiment honte de le dire à l’époque, et j’avais honte de devoir l’avouer à Harry en particulier, parce que je sais combien il a souffert, mais je savais que si je ne le disais pas, je le ferais”.

Harry avoue quant à lui s’être senti “vraiment lâché” par son père, le prince Charles, alors qu’il vivait une période difficile. “Je suis vraiment déçu, a-t-il expliqué, parce qu’il est passé par quelque chose de similaire. Il sait ce qu’est que la douleur”, rapportant que le prince Charles avait même refusé, un temps, de prendre ses appels au téléphone.

À lire aussi : Meghan Markle révèle avoir fait une fausse couche

Le couple, entre autres déclarations inédites, avoue s’être marié en secret trois jours avant la grandiose cérémonie officielle suivie par des millions de personnes à travers le monde en mai 2018. “Personne ne le sait. Mais nous avons appelé l’archevêque, et nous avons juste dit : “Ecoutez, ce spectacle, c’est pour le monde, mais nous voulons que notre union soit entre nous”, a expliqué Meghan Markle.

Pour finir sur une note plus réjouissante, le jeune couple a également profité de cette interview pour annoncer que Meghan attendait une petite fille.

About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneInternational

    Un harceleur tente de s’introduire chez Taylor Swift

    À la uneCinémaCulture

    "Comment je suis devenu super-héros" délaisse les salles de cinéma au profit de Netflix

    À la uneMédias

    The Voice : et si plusieurs coachs n'avaient pas de candidats en finale ?

    À la uneInternationalNumérique

    Quels sont les applications et les jeux les plus téléchargés au monde?

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux