À la uneCinéma

Liste noire du cinéma : « colère et impuissance » pour Raphaël Quenard

Une liste qui a « effrayé » le milieu du 7e art. Quelques jours avant le Festival de Cannes, dix personnalités du cinéma français se retrouvent dans une liste. Elles sont accusées d’avoir commis des violences sexuelles. Raphaël Quenard apparaît dans cette prétendue liste. L’acteur qui sera à l’affiche du prochain film de Quentin Dupieux « Le Deuxième Acte » a réagi à cette polémique.

A quelques jours du Festival de Cannes, sans aucune preuve, dix personnalités du cinéma français sont accusées d’être des agresseurs à travers une prétendue liste. Les plus gros noms sont dévoilés sur X comme Pierre Niney, Jean Dujardin ou encore Gille Lellouche. Raphaël Quenard est aussi touché par cette affaire et son nom apparaît sur la liste. Sur les réseaux sociaux, la toile s’enflamme et certains médias reprennent les fausses informations venant pour la plupart du temps de comptes complotistes. Une liste qui devait être publiée par Mediapart lors de l’ouverture du Festival de Cannes. En réalité, tout est faux et Mediapart dément les informations.

« La rumeur meurt lorsqu’elle finit dans les oreilles de quelqu’un d’intelligent »

Dans l’émission « Clique » présentée par Mouloud Achour sur Canal +, Raphaël Quenard a donné son avis sur cette histoire : « Il y a un sentiment d’impuissance et de colère qui est généré par le fait d’être associé à quelque chose dont on sait pas de quoi il retourne, qui n’est étayé par aucun fait, aucune accusation de quelque valeur que ce soit, et d’ailleurs, j’ai entendu une phrase que je me permets de te répéter [A Mouloud Achour], ‘la rumeur meurt lorsqu’elle finit dans les oreilles de quelqu’un d’intelligent.’« , avant d’ajouter : « Parce que le fait de la rumeur, c’est que je trouve qu’elle est initiée par des personnes qui sont habitées par une énergie noire, des personnes maléfiques, des personnes malveillantes. ».

Raphaël Quenard dénonce aussi « le goût du sang qui anime les gens » : « Le constat qu’on est obligé de faire, c’est qu’elle prolifère du fait d’inconscients qui répètent des ‘il paraît que’. L’étape d’après, ça devient une affirmation, et l’étape d’après, une accusation. C’est une mécanique infernale qui vient tout troubler, causer du remous, alors que tout ça n’est que du vent.[…] Et tout ça est le fruit d’un certain goût du sang qui anime les gens.« .

Raphaël Quenard dénonce « l’impunité » face à la diffamation

L’acteur dénonce aussi « l’impunité » et le peu de répercussion face aux inepties que certaines personnes peuvent dirent : « La diffamation, elle peut se faire, et la calomnie, sans cueillir de répercussions et de condamnations qui soient dignes de ce nom, parce que ce que ça coûte aux gens dans leur quotidien et dans leur vie, c’est infiniment de fois supérieur à la condamnation dérisoire sur laquelle ça débouche. », avant de conclure son discours sur les véritables faits et le combat des femmes mené depuis plusieurs années sur les violences sexuelles et sexistes.

A lire aussi : #MeToo Cinéma : est-ce qu’une liste de comédiens va bientôt sortir ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux