de la menace phocéenne. Les rhodaniens ont encore profité d’un Memphis royal pour s’imposer au Groupama stadium de Décines.

Depuis l’élimination en coupe d’Europe contre le CSKA Moscou, les olympiens enchaînent les buts et concentre toute leur énergie sur le sprint final. Les hommes de Genesio ont parfaitement négocié ce rendez-vous du samedi. Si l’entrée en matière est un peu timide dans un Groupama stadium bien garni, L’OL va se réveiller au fil des minutes et accentuer la pression sur la cage d’Amiens actuel barragiste et dix-huitième de Ligue 1. Les amiénois n’auront pas su peser dans ce premier acte, gêné par le losange lyonnais et une récupération de balle très rapide.

Les lyonnais vont ouvrir le score sur une action rapide développée dans l’axe après un dégagement de Lopes sur Ndombélé, le milieu de L’OL transmet rapidement à Memphis dans les dix-huit mètres amiénois à Mariano Diaz d’un crochet et d’une frappe puissante trompe à la demi-heure Gurtner. Les visiteurs auraient pu concéder le but du break si la tête de Memphis juste avant la pause sur un centre venu de Rafael sur la droite n’avait pas été stoppée par le portier d’Amiens.

Memphis en forme, Aouar un ton en dessous

Comme à son habitude, Lucas Toussart a ratissé des ballons au milieu pour ensuite distribuer dans le jeu et se porter vers l’avant. Mais L’OL a aussi ses défauts et le Groupama Stadium ne fut pas rassuré lorsque Amiens a su se créer sa plus grosse opportunité de la rencontre. Mendoza parvient a smashé sa tête mais Lopes reste vigilant sur sa ligne et capte le ballon à l’heure de jeu. L’OL n’avait alors pas tiré une seule fois au but. Un avertissement sans frais qui va réveiller les gones.

Une projection plus fluide vers l’avant avec Memphis toujours remuant mais ni Marcelo et sa reprise de la tête sur corner, ni Mariano après une demi-volée du gauche dans la surface ne parviennent à mettre l’OL à l’abri. Il faudra le but de Memphis et une reprise fouettée de l’extérieur du pied en toute fin de rencontre sur un centre de Traoré  pour mettre L’OL au chaud dans le dernier quart d’heure. Les Lyonnais qui inscriront un troisième but par le burkinabais en toute fin de rencontre offrir un huitième but en deux matchs aux gones qui se rapprochent tout doucement de Monaco.