Le 20 septembre dernier, un corps calciné a été retrouvé dans le jardin d’une maison situé à Londres. Mardi, la police locale a officiellement identifié le corps comme étant celui de Sophie Lionnet, une jeune française originaire de Troyes.

Scotland Yard a formellement identifié la jeune fille au pair dont le corps a été calciné et retrouvé dans le quartier de Wimbledon fin septembre dans le jardin de ses employeurs. Sophie Lionnet, 21 ans et originaire de Troyes, avait préalablement été identifiée par ses proches. Son nom paraissait déjà dans les médias français et britanniques suite à cela.

La fille au pair employée par deux français, Sabrina Kouider, 34 ans et Ouissem Medouni 40 ans, avec qui elle entretenait une relation conflictuelle d’après une amie de Sabrina. Toujours selon cette dernière, «Après avoir déposé les enfants, elle devait faire le ménage et préparer le repas. Elle avait beaucoup de pressions sur les épaules».

Lisez aussi: Londres: Une tour d’habitation ravagée par un gigantesque incendie

Depuis, ses employeurs ont été arrêtés et inculpés pour meurtre. La semaine dernière, ils comparaissaient devant le tribunal de l’Old Bailey à Londres. Ils sont maintenus en détention en attente du procès le 19 mars prochain.

Une page Facebook a été ouverte en l’hommage de Sophie Lionnet à l’initiative de ses proches. Dimanche, une marche est organisée à Wimbledon en mémoire de la jeune femme et pour dénoncer le mauvais traitement dont les filles au pair sont victimes.