À la uneActualitéInternational

Macron-Trump : les nouveaux « best friends forever » ?

Macron

Emmanuel Macron assiste, à compter de ce lundi, à la première visite d’État organisée par le président américain. L’occasion de s’attarder sur la relation entre les deux dirigeants.

Une relation au beau fixe

La relation entre les deux chefs de l’État est marquée par des désaccords, notamment sur le climat. Pour autant, Donald Trump a exprimé à plusieurs reprises à quel point il appréciait le président français. Le 28 janvier dernier, il allait jusqu’à le qualifier « d’ami ». En effet, Trump avait fait preuve d’un grand enthousiasme, après sa visite le 14 juillet dernier. Il avait affirmé, après la parade française, vouloir instaurer un événement similaire aux États-Unis. Emmanuel Macron quant à lui indiquait : « La force de cette relation c’est que nous nous disons tout. (…) Ça ne veut pas dire que nous sommes d’accord sur tout. Mais nous sommes d’accord sur beaucoup de choses. » Dernièrement, l’action conjointe des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni pour frapper la Syrie allait de pair avec cette dynamique de coordination.

Crédit : Reuters – Yves Herman

LIRE AUSSI… Syrie, les premiers missiles ont été lancés.

L’organisation de cette journée

Cette visite doit débuter ce soir par un dîner rassemblant les deux couples présidentiels à Mount Vernon, l’ancienne résidence de Georges Washington, au sud début la capitale. Ce dîner fait écho à celui organisé au deuxième étage de la Tour Eiffel en juillet dernier. Au cours de cette visite, les deux dirigeants devront aborder de nombreuses problématiques. Dès mardi, les discussions diplomatiques s’ouvriront avec des entretiens à la Maison Blanche, suivis d’un dîner d’État. Mercredi, Emmanuel Macron doit prendre la parole devant les membres du Congrès, avant de rencontrer les étudiants de l’Université George Washington.

Des sujets sensibles à aborder

La question de l’accord nucléaire iranien, signé en 2015, sera au centre des discussions. En effet, Donald Trump a menacé de renoncer à cet accord s’il n’était pas durci. Son objectif ? Empêcher Téhéran d’étendre son programme balistique comme son influence dans la région. Or, l’Iran a signalé que le pays pourrait reprendre l’enrichissement d’uranium, si Washington venait à rompre cet accord. Une situation tendue donc, au coeur de laquelle Paris souhaite proposer un nouvel accord de conciliation. La stratégie à adopter en Syrie sera également discutée. Donald Trump entend retirer ses troupes, représentant environ 2000 soldats, le plus rapidement possible. Or, le président français estime qu’un retrait aussi rapide serait problématique en termes d’équilibre régional.

Un chêne en cadeau

C’est une bouture de chêne qu’Emmanuel Macron offrira à Donald Trump au cours de sa visite. Cette dernière a une symbolique bien particulière. En effet, le chêne doit incarner l’alliance indéfectible entre les deux pays. Le chêne en question provient du bois de Belleau, dans l’Aisne, qui fut le lieu de la première bataille menée par les troupes américaines contre l’armée allemande en juin 1918. Le dirigeant français entend ainsi mettre en exergue une alliance historique entre les deux pays.

VIDÉO. Les relations entre chefs de l’état américain et français ces dernières années.

 

Related posts
À la uneFootSport

Treizième défaite de l’OM en Ligue des Champions

À la uneFootSport

Disparition à 60 ans de Diego Maradona, selon la presse argentine

À la uneInsoliteInternational

Qu'est-ce que ce monolithe découvert dans le désert de l'Utah ?

ActualitéCultureSéries Tv

"Le Jeu de la Dame" devient la série la plus regardée au monde sur Netflix

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux