À la uneActualitéEntrepreneurFrance

madamePee : le premier urinoir pour les femmes

madamePee urinoir

Le quotidien des femmes est sur le point de changer avec l’arrivée très prochaine d’urinoirs spécialement conçus pour elles. Rencontre avec Nathalie des Isnards, entrepreneuse à l’origine de madamePee,  un projet tout aussi original qu’indispensable.

Festivals, concerts, évènements sportifs… ils partagent tous des points communs : abondance de participants, présence de passionnés et… problèmes de sanitaires ! Même si ce n’est pas trop le cas pour les hommes, il ne sent pas bon d’uriner du côté des femmes en 2018. Le problème principal réside notamment dans le phénomène de files d’attentes interminables, dues à la présence de sanitaires en « blocs » qui rendent la tâche bien plus longue que les urinoirs « classiques » réservés aux hommes. Un calvaire pour celles qui doivent s’arrêter pour une pause pipi, mais aussi pour ceux qui accompagnent la personne en question. Hommes et femmes : tout le monde est finalement concerné !

madamePee : pee different !

C’était sans compter sur la très prochaine arrivée du premier urinoir réservé aux femmes. Oui, vous avez bien entendu : un urinoir pour femmes. Derrière cette innovation, une entrepreneuse plus que motivée et révoltée par la situation des sanitaires en France : Nathalie des Isnards. Au cours d’un festival, elle et un ami doivent se rendre aux toilettes à cause d’une envie pressante. La queue pour les femmes avance très lentement, et Nathalie rate la moitié du concert. Pourtant, son ami qui l’accompagnait ce soir-là est ressorti au bout de deux minutes : « Je pouvais entendre les basses du début du concert alors que je faisais toujours la queue. Cela a été une première indignation, une sorte de prise de conscience.

(Source : LeParisien.fr)

Le projet en tant que tel est né au cours de l’été 2017. Nathalie créé madamePee, et commence un long travail de recherche, d’enquête et d’expérimentation : « La question de départ c’était : comment faire en sorte de réduire les files d’attente aux toilettes pour les femmes dans ce type d’évènements ? Le constat était simple : il m’est aussi arrivé de voir des lieux dépourvus d’urinoirs pour hommes, et de constater des files d’attentes semblables à celles des femmes. Le lien est venu assez vite, et j’ai commencé à étudier ce qui avait déjà été fait » explique-elle.

Un urinoir simple et efficace

Un an plus tard, et voilà que les premiers prototypes de madamePee sont déjà là ! Le principe est simple : une cuvette dont la géométrie a été spécialement réalisée pour l’anatomie de la femme, avec une grille en plastique pour faciliter la position assise. Le tout est raccordé à une cuve externe ou aux égouts par le biais d’une évacuation standard, et entouré par d’une petite cabine préservant l’intimité. Cerise sur le gâteau : le dispositif est écologique car il n’utilise pas d’eau.

Une poubelle invisible est accrochée au mur de la cabine.

Une poubelle invisible est accrochée au mur de la cabine.

 

Là où l’urinoir de madamePee est très astucieux et tire son épingle du jeu, c’est qu’il est conçu pour être « tout sans mains » : les portes de la cabine ne disposent pas de poignées, il n’y a pas de cuvette à relever et une grande poubelle peu visible est accrochée au mur. Comme l’atteste Nathalie des Isnards : « C’est en définitive hygiénique, écologique et efficace ». Pas d’inquiétude à avoir, puisque l’urinoir a été soigneusement breveté, testé et approuvé au cours de tests très poussés pour déterminer son degré d’efficacité : d’après madamePee, le temps passé à uriner serait divisé par trois.

Un urinoir simple, écologique et efficace.

Un urinoir simple, écologique et efficace.

 

Un test grandeur nature en novembre

Et si vous doutez du projet, rendez-vous compte que la situation des sanitaires est très prise au sérieuse dans le milieu de l’évènementiel. Les files d’attentes interminables poussent de plus en plus femmes à ne plus se déplacer pour certains évènements, faute de solution : « Cela pose un enjeu d’image, et de manque à gagner. Certaines femmes ne participent plus à des évènements grand public, d’autres boivent moins. Elles sont dans l’anticipation ». Pour rappel, près d’un français sur dix a assisté à un festival de musique en 2017. Et le taux de présence féminin sur ces évènements ne fait qu’augmenter d’année en année : « Les infrastructures n’ont pas suivi cette évolution. On parle d’un besoin primaire et quotidien qui concerne beaucoup de femmes. C’est un sujet sur lequel on s’est un peu résigné. […] Nous sommes tous concernés : cela ne fait plaisir à aucun homme d’attendre une amie, une sœur ou une copine qui fait la queue pour aller aux toilettes. Tout le monde est gagnant avec madamePee ».

urinoir cabine madamePee

La cabine de l’urinoir est spacieuse, tout en conservant un format compact. madamePee allie confort et efficacité !

Rendez-vous le 17 novembre lors de l’Urgent Run, premier test grandeur nature pour madamePee. Des urinoirs seront à la disposition des compétitrices et spectatrices présentes lors de l’événement. Nathalie des Isnards n’est pas du tout inquiète et affiche fièrement son enthousiasme. La devise de madamePee ? « Changer l’immuable ».

About author

Journaliste VL.
Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Les « vraies » Winx débarquent sur Netflix

À la uneActualitéCultureMusique

Le rappeur Zola en prison aux Etats-Unis ?

À la uneActualitéEconomieFranceInsoliteSociétéSorties

Rondelle de citron facturée : les parisiens l’ont en travers de la gorge

À la uneActualitéFranceInsolite

Une panthère noire se balade sur le toit d'un immeuble

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux