À la uneFranceSociété

Manifestations ‘anti-pass’ : une participation en hausse après les annonces du Conseil constitutionnel

Ce samedi 7 août, près de 150 manifestations contre le pass sanitaire étaient attendues à travers la France. Retour sur le déroulement des manifestations.

Des milliers de manifestants contre le pass sanitaire se sont aujourd’hui rassemblés à travers la France pour la 4e semaine consécutive, quelques jours après que le Conseil constitutionnel ait validé le projet de loi sanitaire du gouvernement. Tout comme les semaines précédentes, les cortèges — formés par les Gilets Jaunes, mais aussi par des soignants, des pompiers, des restaurateurs, et beaucoup d’autres personnes opposées au pass sanitaire (voire à la vaccination) — ont défilé partout dans le pays pour protester contre des mesures qu’ils jugent « liberticides » alors que le pass sanitaire devrait entrer en vigueur partout sur le territoire dès le lundi 9 août.

Une participation à la hausse

Une mobilisation « complètement inédit[e] » pour un mois d’août, si l’on en croit le secrétaire général du syndicat des commissaires de la Police nationale, que les forces de l’ordre ne s’attendaient pourtant pas à voir beaucoup croître. En effet, selon les autorités, entre 150 000 et 200 000 manifestants étaient attendus dans les rues à travers la France ce samedi 7 août, rapporte Le Figaro

Cependant, ces chiffres semblent bien avoir été dépassés alors que partout en France, le nombre de personnes s’étant mobilisées contre le pass sanitaire s’est inscrit en hausse  par rapport aux semaines précédentes, atteignant presque 240 000 manifestants en fin de journée. Selon BFMTV, les autorités ont ainsi compté près de 16 000 manifestants à Paris, 19 000 à Toulon, 10 000 à Nice, 8 000 à Montpellier et 6 000 à Marseille. Des chiffres provisoires qui pourraient bien changer d’ici les prochaines heures.

11 000 manifestants aux côtés de Florian Philippot

Rien qu’à Paris, près de 4 manifestations étaient prévues ce week-end, dont une organisée par Florian Philippot au départ de l’École Militaire. Selon les autorités, la mobilisation de ce « leader » des ‘anti-pass’ aurait rassemblé près de 11 000 manifestants, qui ont commencé à arriver sur les lieux dès la fin de matinée en dépit du mauvais temps.

Un important dispositif policier

Afin d’encadrer les manifestations, un important dispositif policier a été mis en place partout en France. Rien qu’à Paris, près de 3 000 membres des forces de l’ordre ont été réquisitionnés dans le cadre de cette journée de mobilisation, rapporte Le Figaro. Si la progression des cortèges s’est globalement déroulée dans le calme tout au long de la journée, des tensions ont cependant éclaté à la capitale en début de soirée tandis que les autorités tentaient de disperser les derniers manifestants présents.  

Selon les médias, plusieurs débordements ont également été observés au cours de la journée à Toulouse et à Lyon, où les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène après avoir été la cible de projectiles lancés par les manifestants. Selon Le Progrès, 7 personnes auraient déjà été interpellées à Lyon.

À lire aussi : Attaque au couteau : à Tokyo, un homme poignarde 10 personnes dans le train

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

Pour Bound for Glory 2021, Impact Wrestling sort le grand jeu

À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux