À la uneActualitéMusique

Marie-Gold : l’artiste canadienne s’impose avec son premier album solo

L’étoile montante sur la scène du hip-hop canadien, Marie-Gold a sorti son premier album solo, Règle d’Or. Révélant les avancées de son parcours musical depuis Bad Nylon.

Marie-Gold, qui ne se définit pas qu’à travers un style musical n’en est pas à son premier essai. Son premier album solo allie à la perfection rap, pop, trap et les références old school. Règle d’Or permet de faire un retour sur le parcours de la chanteuse québécoise. Composé avec des beatmakers français, belges et montréalais, son album lui permet de faire entendre sa voie et sa philosophie à travers la musique.

Une artiste québécoise qui entend faire sa place

 Chloé Pilon Vaillancourt aka Marie-Gold crée et fait ses premiers pas avec le groupe Bad Nylon, le premier collectif rap entièrement constitué de femmes. Avant de proposer en 2018 “Goal : Une Mélodie”, un premier son solo qui lui a valu le prix du « EP Rap/Hip hop de l’année » au GAMIQ.

Fidèle à elle-même dans son quotidien comme dans sa vie professionnelle, la jeune canadienne est bien attachée à briser les codes, allant jusqu’à refuser l’étiquette de “rap féminin”. Car les femmes ne sont pas une sous-catégorie, pour reprendre ses propos. Elle souligne également la sous-représentation des femmes dans le hip-hop. A travers ces onze chansons, produites en collaboration, Mari-Gold n’hésite pas à remettre en cause les traditions et invite chacun à être soi-même.

« La seule règle d’or est qu’il n’y a pas de règle d’or. »

Issue de l’essai Maximes pour révolutionnaires, cette citation l’a inspiré dans l’écriture de ses chansons. Sa maison de disques avait évoqué un possible report de son album en raison du coronavirus, paru tout de même en mars 2020. Ambitieuse et fonceuse, Marie-Gold a souhaité “aller de l’avant” malgré l’incertitude qui planait avant que Règle d’Or ne sorte. Cette crise a représenté pour l’artiste une “occasion de réfléchir et de créer. » Et elle ne compte pas s’arrêter là. Pour se consacrer à 100 % à sa passion, la chanteuse a suspendu ses études à l’École polytechnique de Montréal.

L’artiste se produira à Montréal sur scène au Finistère le 31 juillet (les places sont limitées).

A lire aussi : Aya Nakamura est l’artiste française la plus écoutée sur Spotify

Crédits : marie.ggggggg

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : le grand 8 pour le Bayern face au Barça !

À la uneCinéma

"L'horreur est humaine" : Scream (1996)

À la uneCinémaCulture

Jurassic World 3 : Le protocole sanitaire sur le tournage coûtera 9 millions de dollars

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode carrière

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux