À la uneFrancePolitique

Marine Le Pen et Gilbert Collard relaxés pour la publication d’images d’exactions de l’État Islamique

Marine Le Pen et Gilbert Collard étaient poursuivis pour avoir diffusé des photos violentes provenant du groupe de Daech. La justice a relaxé, ce mardi 4 mai, la présidente du Rassemblement National et l’eurodéputé.

Le tribunal de Nanterre a reconnu les photos publiées comme « une vocation informative ». La justice poursuivait La présidente du RN depuis 2015 pour avoir diffusé des photos de l’EI quelques semaines après les attentats. Gilbert Collard quant à lui avait suivi de peu Marine Le Pen en les publiant. Il s’était revendiqué comme un « ennemi de Daech ».

Ces images exposaient des « messages violents ou portant gravement atteinte à la dignité humaine, susceptibles d’être vus par un mineur ». L’infraction de ces publications était passible de 3 ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. Marine Le Pen avait répondu à cette mise en examen sur Cnews : « J’assume et je le referais si c’était nécessaire ».

La 14e chambre correctionnelle a finalement précisé que la diffusion de ces images s’inscrivait dans « une démarche de protestation politique » qui contribuaient au débat public. Le parquet avait pourtant requis une amende de 5 000 euros. Bien qu’elle n’eut finalement aucune peine, Marine Le Pen avait affirmé il y a trois ans « S’il me condamne pour ça, ce sera une médaille que je porterais au revers de mon veston ».

Le 10 février dernier avait eu lieu le procès de Marine Le Pen et de Gilbert Collard. L’audience avait été plus que mouvementée. L’eurodéputé RN avait soufflé à la présidente du tribunal : « Si jamais j’avais conscience madame que j’ai commis une infraction, je vous le dirais. Mais franchement, je n’ai pas eu le sentiment d’avoir perverti la jeunesse ce jour-là. ».

Marine Le Pen avait affirmé « je trouve si grave la minoration des crimes de Daech ». Puis elle avait décrédibilisé l’accusation : « si une photo de la mort était une atteinte la dignité humaine, alors la photo du petit Aylan était le summum de l’atteinte à la dignité humaine. ».

À lire aussi : Alexandre Benalla sera jugé en septembre pour les deux affaires dans lesquelles il est impliqué

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFaits DiversFrance

Sept morts dans des avalanches en Savoie

À la uneCulture

C’était il y a 70 ans … Alice au pays des merveilles, le classique psychédélique

À la uneInternational

La police intervient lors d’une fête de Chris Brown

À la uneFranceSéries Tv

La chanteuse Louane prochainement héroïne d'une série policière sur TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux