À la uneMusique

Meurtre de Biggie : le nom de l’assassin confirmé ?

C’est grâce à Phil Carson, un ancien agent du FBI, que nous en savons plus sur l’enquête concernant l’assassinat de Biggie. C’est 24 ans après que l’affaire refait surface. Dans le rapport du New York Post, Carson annonce le probable commanditaire ainsi que l’assassin.

Suge Knight serait responsable ?

De nombreuses rumeurs tendaient à croire que celui qui voulait mettre fin aux jours de Chistopher Wallace n’était autre que le fondateur de Death Row Records : Suge Knight. Celui qui a notamment permis à Tupac de lancer sa carrière musicale. Le rival direct de Shakur, sur l’East Coast, aurait donc perdu la vie sur ordre de Suge. 

C’est dans un rapport pour le New York Post que le retraité du FBI a pris la parole. Il annonce le nom du probable assassin, qui était déjà source de nombreuses rumeurs par le passé. « Toutes les preuves indiquent qu’Amir Muhammad est l’homme qui a appuyé sur la gâchette »

« Beaucoup d’autres l’ont aidé et lui ont permis d’appuyer sur la détente »

L’implication de la police californienne

Phil Carson dénonce la police. Il définit cette affaire comme « la plus grande erreur judiciaire de ma carrière en 20 ans au FBI ». La LAPD (La Police Départementale de Los Angeles) n’a pas rien à se reprocher dans l’affaire du meurtre. « J’avais des preuves que des agents de la LAPD étaient impliqués. J’ai été arrêté par eux-mêmes et les avocats de la ville, à Los Angeles »

Le rapport explicite au détail les mensonges, le lien entre Amir Muhammad et l’officier David Mack. Nous en savons également plus sur le véhicule dans lequel l’arme a été utilisée. « Amir Muhammad, alias Harry Billups, le parrain des deux enfants de l’officier du LAPD David Mack, a été identifié par plusieurs sources comme étant l’homme déclencheur », a-t-il écrit dans un premier temps. Puis dans un second temps « Mack est un propriétaire enregistré d’une Impala SS noire 1995 avec roues chromées. La description exacte donnée comme étant conduite par le tireur de Wallace (nom de Notorious B.I.G). »

On apprend également que la cible de départ n’était pas Biggie, mais Sean Combs. Il était dans le véhicule précédant celui de Wallace. L’entièreté des propos sont confirmés par Don Sikorski, et le producteur Brad Furman, à la réalisation de City of lies. « Toutes les réponses sont en noir sur blanc » confirme la réalisateur Sikorski.

À lire aussi : C’était il y a 25 ans…La mort de Tupac

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureFrance

Entrée au Panthéon : qui était Missak Manouchian ?

À la uneFranceMédias

Après la polémique, Anny Duperey n'est plus marraine de SOS Village d'enfants

À la uneMédiasMusique

The Voice : qui sont nos coups de cœur de la 2ème soirée d'audition ?

À la uneSexe

Sextoys : les nouvelles tendances du plaisir personnel 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux