Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

ActualitéSport

Montpellier, 365 jours plus tard

Champion de France lors de la saison 2011-2012, Montpellier est rentré dans le rang lors de l’exercice 2013, finissant a une triste 9e place en Ligue 1. Retour sur une saison compliquée pour les hommes de René Girard.

Dimanche 20 mai 2012, stade de l’Abbée Deschamps, Montpellier remporte le premier titre de champion de France de son histoire face à Auxerre, grace a un doublé de John Utaka.
Le club se qualifie pour la Ligue des Champions et conclu en beauté une saison 2011-2012 des plus réussie.
Le titre de champion permet au club de Louis Nicollin d’envisager la saison 2012-2013 avec ambition. Le club double ainsi quasiment son budget (passant de 33M à 60M) et se fixe de nouveaux objectifs pour la saison à venir.

« Ce qui serait bien, c’est de finir dans les cinq ou six premiers ou pourquoi pas une petite coupe. On aimerait bien finir aussi troisièmes du groupe en Ligue des champions pour être reversés en Ligue Europa. » – Louis Nicollin.

Un mercato cohérent

Les performances de certains joueurs ne sont cependant pas passés inaperçues, et bon nombre d’entre eux sont courtisés lors de l’intersaison. Ainsi Olivier Giroud ou Younes Belhanda sont annoncés partants.
Le 26 juin, Olivier GIroud meilleur buteur du club, et de Ligue 1 lors de la saison 2011-2012 signe à Arsenal. Le club a auparavant vu partir Geoffrey Dernis à Brest.
Coté arrivées, le club se renforce sensiblement en signant Charbonnier (Angers), Congré (Toulouse), Mounier (Nice) et Herrera un attaquant argentin.mont_recrues

La saison montpelliéraine

Les premiers matchs des montpelliérain sont en deçà des attentes des supporters, le club ne glane que 4 points sur 15 possibles lors des cinq premiers matchs, l’équipe n’est pas au mieux et les recrues semblent avoir du mal à prendre leurs marques. Après 5 journées Montpellier pointe à une triste 16e place et accuse 11 points de retard sur la tête du championnat.
En Ligue des champions, le club héraultais échoue a la dernière place de son groupe avec deux petits points, l’objectif League Europa s’envole.
En janvier, le calendrier montpelliérain est très chargé, avec des matches de coupe à gérer en plus de ceux de Ligue 1.
Montpellier se fait éliminer en demi finale de Coupe de la Ligue face à Rennes le 16 janvier, puis en seizième de finale de la Coupe de France face à Sochaux le 23 janvier.
Le club pointe alors à la 9e place de la Ligue 1 et reste sur une série de 4 victoires en 5 matches.
Par ailleurs, le défenseur et capitaine du club Mapou Yanga-Mbiwa quitte le club à l’intersaison et signe à Newcastle.
Au fil de la saison et des contre performances, les relations entre l’entraîneur René Girard et le fantasque président Louis Nicollin se compliquent.
Le 3 mars Nicollin annonce le départ de Girard en fin de saison, sans donner le nom de son successeur.
Lors de la 33e journée, Montpellier s’incline face à Lyon et dit adieu aux places européennes, le club n’aura donc atteint aucun de ses objectifs d’avant saison et finit la saison en roue libre, à la 9e place du championnat.

mont_belhanda

Les raisons de l’échec

Au terme d’une saison moyenne, Montpellier a très vite vu l’euphorie du titre retomber au fil des prestations médiocre de son équipe. Alors qu’il semblait maîtrisé, le recrutement héraultais n’a pas donné les résultats escomptés. L’arrivée du défenseur Daniel Congré n’a pas renforcé l’arrière garde du club, qui fini le championnat avec la dixième défense, en ayant concédé 51 buts. Congré a d’ailleurs souvent été pointé du doigt pour des erreurs d’innatentions.
En attaque le départ de Giroud a laissé un vide qu’Herrera n’a jamais réussi à combler. Pour sa première saison en France l’argentin n’aura inscrit que 6 buts alors que Montpellier termine la saison avec la 7e attaque du championnat. Une statistique qui prouve bien qu’un club champion est souvent doté d’un buteur au top de sa forme : Paris cette saison avec Ibrahimovic (30 buts) ; Montpellier en 2012 avec Giroud (21 buts) ou encore Lille en 2011 avec Sow (25 buts).
Par ailleurs l’ambiance au sein du club, qui semblait si saine la saison dernière a souvent été pointé du doigt cette saison : la relation Nicollin / Girard ou encore le comportement de joueurs tels que Belhanda, souvent critiqué par les supporters ou le président du club.

2014 pour reconstruire

La saison 2013-2014 sera celle du renouveau côté héraultais : coté staff René Girard (entraîneur) ainsi que son fils Nicolas (préparateur physique) quittent le club.
Jean Fernandez (ex- Nancy) sera le nouvel entraîneur montpelliérain.
Coté équipe, des joueurs comme Bédimo, Belhanda, Utaka, Pitau ou encore Jeunechamp sont annoncés partants.
La fin d’un cycle qu’il faudra négocier du mieux que possible afin de pouvoir viser, de nouveau, les sommets de Ligue 1.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

ActualitéPop & GeekSéries Tv

Avant She-Hulk, il y avait ... L'incroyable Hulk (1977-1982)

À la uneSport

[INTERVIEW] Killer Kelly, la nouvelle recrue d'Impact Wrestling

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux