À la uneActualitéCôte d’AzurCultureFrance

Mosquée à Marseille: enfin un projet solide?

A Marseille, la mosquée de la cité des Cèdres est en train de naître. C’est la première mosquée “officielle” des Quartiers Nord. Une mosquée qui en appelle d’autres mais qui pourrait aussi ne pas voir le jour. Explications.

La ville de Marseille jouit d’une communauté musulmane importante. 130 000 en 1989, dont 40% de pratiquants occasionnels, ils sont désormais entre 250 à 300 000. Si proportionnellement, les musulmans sont plus présents dans la ville que sur l’ensemble du territoire français (la population musulmane en France est estimée à 7,5% ce qui correspond à environ 4,7 millions d’habitants), elle ne bénéficie pourtant d’aucun lieu de culte “officiel” dans les Quartiers Nord, zone de la ville où les pratiquants sont le plus représentés. Il existe 65 lieux de culte musulmans à travers les 16 arrondissements de la ville mais, la plupart du temps, le culte est exercé dans la promiscuité la plus totale. Halls de HLM (et parfois même à l’extérieur, devant l’entrée du bâtiment), caves, garages, ces lieux ne sont très clairement pas adaptés à la pratique d’un culte.

Mais tout ceci est en train de changer, pour le plus grand bonheur des pratiquants.

Chantier de la mosquée des Cèdres. Crédit mosquee-des-cedres.com

Chantier de la mosquée des Cèdres. Crédit mosquee-des-cedres.com

Des travaux payés au compte-goutte

Les travaux ont commencé début juin. La (future) mosquée se situe dans la cité des Cèdres (13e arrondissement). A la base, la mosquée devait être livrée le 1er mars 2016. Mais il se pourrait qu’il y ait un délai de retard à la livraison. Pour l’instant, les travaux en sont à la première phase c’est-à-dire mettre en place le mur de soutènement. La durée et le montant sont estimés à un mois et 118 056€. Le problème est que seuls 35 416€ ont déjà été réglés.

Si cette première phase n’est pas payée avant le 1er juillet prochain, les travaux de gros-œuvre, quant à eux, ne pourront pas débuter au moment prévu. D’autant plus que ces derniers coûtent cinq fois plus chers (571 105€). Sans compter les frais annexes pour le raccordement de l’eau et de l’électricité ainsi que l’étude des sols préalable à la construction de la mosquée.

Il manque environ 700 000€ pour que le projet aboutisse. Et il ne tient qu’à un fil : seuls les dons des fidèles peuvent le financer. Autant dire que la mosquée aura des mois de retard.

Une mosquée opérationnelle d’ici 2017 grâce à un appel aux dons

Prévue le 1er mars 2016, elle pourrait ne pas arriver avant fin 2016, voire début 2017. Pour cela, Omar Messikh, président de l’association de la mosquée des Cèdres, appelle aux dons sur le site internet de la mosquée. Lesdits dons, sont déductibles des impôts. Lorsque la mosquée sera construite (si le projet arrive un jour à terme), elle disposera de deux salles de prière de 250 et 135 m² (une pour les hommes et une pour les femmes). L’intégration à la mosquée d’un espace funéraire est encore en cours, mais pour le moment rien n’est acté l’aboutissement des travaux étant prioritaire.

Une mosquée qui en appelle d’autres

S’il existe 31 mosquées à Marseille, il n’y en a très peu qui sont ‘’officielles’’. Le projet de la construction de la mosquée des Cèdres constitue donc les prodromes d’une révolution culturelle et religieuse à Marseille. Validée par le conseil municipal, la mosquée de la cité de la Busserine (14e arrondissement) devrait accueillir ses premiers fidèles d’ici quelques années. A La Solidarité (cité du 15e arrondissement) un projet de mosquée est petit à petit en train de voir le jour.

Maquette de la grande mosquée de Saint Louis. Crédit projets-architecte-urbanisme.fr

Maquette de la grande mosquée de Saint Louis. Crédit projets-architecte-urbanisme.fr

Mais LE gros chantier reste celui de Saint-Louis (15e arrondissement). Grâce à une salle de prière de 3500 m², elle pourrait accueillir plus de 7000 fidèles et ainsi devenir la plus grande mosquée de France. Au point mort depuis 3 ans, le projet bloque à cause de la provenance des fonds et n’est pas près d’aboutir.

Julien HOLTZER

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux