À la uneActualité

Municipales – Les propositions de la plateforme de soutien à Hidalgo

Une plateforme de soutien à la maire de Paris a lancé une liste de propositions concernant son futur programme. Une liste arrivant avant l’annonce officielle de sa candidature à la mairie de Paris, qui devrait avoir lieu autour du 15 janvier.

Un travail de réflexion initié par « Paris en Commun » (plateforme citoyenne de soutien à la candidature d’Anne Hidalgo) regroupe un travail de 700 contributions réalisé par 1200 Parisiens. Cette collaboration avec des experts annonce les prémices du programme de la maire PS sortante pour les municipales de mars 2020.

Ces propositions n’ont rien d’officiel. Anne Hidalgo pourra malgré tout se baser dessus, les approfondir et les détailler. « C’est une inspiration, un travail qui a associé des milliers de personnes ces derniers mois, cela constituera un socle », indique Emmanuel Grégoire, son premier adjoint.

L’écologie en premier plan

Dans cette collaboration, « Paris en Commun » met en avant 14 propositions. Parmi elles, l’écologie s’affiche en premier plan. Avec la création de cantines de quartier bio, ouvertes midi et soir. La ville s’engagerait à consommer davantage local et durable, car ces cantines seront également des centrales d’achat de produits issus de l’agriculture biologique.

En proposant une réduction du nombre d’autocars aux heures de pointe voire l’interdiction à l’horizon 2024, l’écologie est également mise en lien avec le tourisme et les transports. Des navettes propres et plus petites pourraient être amenées à prendre le relais dans certains cas (transport de seniors, scolaires, personnes à mobilité réduite). Autre point écolo, la création de trame verte avec plus de verdure et des pistes cyclables pour relier les parcs, squares et jardins de la ville. L’organisation d’une « journée pour le climat » qui aurait lieu chaque mois a également été évoquée.

Tourisme, commerces et vie parisienne

Suite au développement des plateformes d’hébergement à l’instar d’Airbnb, l’idée d’un référendum est envisagée. Les appartements meublés dans le centre de Paris pourraient voir leur maximum de jours autorisé à la location passer de 120 à 60.

La plateforme milite aussi pour les commerces de proximité en lutte face aux grandes chaînes de magasin et sites de e-commerces. Le contrôle des loyers via le rachat de locaux commerciaux par la ville serait un levier d’aide. Pour favoriser les Parisiens, le programme s’attaque à la petite enfance avec la mise en place d’un réseau de proximité de professionnels permettant une garde d’enfant facilitée.

Ce projet, émanant d’une prise de conscience sur la détresse climatique, sera remis à Jean-Louis Missika, président de « Paris en Commun ». Dans ces 700 propositions, bien que certaines paraissent quelque peu illusoires, la totalité proposera un programme de transformation de Paris.

À lire également : Qui est concerné par la gratuité des transports publics annoncée par Anne Hidalgo ?

About author

Étudiant en journalisme, je suis passionné de photographie, de guitare et d'économie.
Related posts
À la uneActualitéInternational

L'Algérie ferme ses frontières aériennes au Maroc

À la uneActualitéFrance

51% des Français déclarent ne plus croire en Dieu

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Apple refuse le retour du jeu Fortnite sur son store

À la uneFranceNon classé

Une soirée inédite 100% électro au château de Versailles

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux