À la uneActualitéFranceSociété

Najat Vallaud-Belkacem veut lutter contre le harcèlement scolaire

Najat Vallaud-Belkacem? HARC7LEMENT SCOLAIRE

La ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem a annoncé ce jeudi le lancement d’une nouvelle campagne de communication sur le harcèlement scolaire à partir du 5 novembre. Cette campagne, la troisième en 4 ans, s’adressera cette fois aux enfants de 7 à 11 ans.

Le fléau du harcèlement scolaire fait souffrir 700 000 élèves chaque année. Il concerne 12% des écoliers (dont 5% de manière “sévère” ou “très sévère”), 10% des collégiens et 3,4% des lycéens. Il se présente sous plusieurs formes : rumeurs, brimades, moqueries, mises à l’écart et parfois violences physiques. Ce jeudi 29 octobre, Najat Vallaud-Belkacem a décidé de prendre le problème à bras le corps.

Pour ce faire, la locataire du 110 rue de Grenelle a décrété une journée nationale du “non au harcèlement” chaque année le jeudi suivant les vacances de la Toussaint. Pour cette édition (le jeudi 5 novembre), un clip vidéo destiné aux enfants de 7 à 11 ans sera diffusé sur les chaînes de France Télévisions. Un numéro vert à quatre chiffres, le 30 20, sera instauré ainsi qu’un site internet concentrant l’essentiel des ressources.

Chiffres harcèlement scolaire

Le ministère veut également développer des formations d’ “ambassadeurs lycéens”, c’est-à-dire des élèves qui acceptent de se former pour conduire des actions dans leur lycée ou les écoles et collèges environnants. “La recherche et les expériences de terrain ont prouvé que c’est en les rendant acteurs de la prévention, en les faisant changer de regard et de position dans le groupe que le harcèlement diminuait”, a déclaré la ministre lors de la présentation de la campagne.

Un thème débattu depuis 2010

Si la journée nationale du “non au harcèlement” du 5 novembre sera la première, le thème du harcèlement scolaire est en fait débattu depuis 2010. Cette année-là ont été décrétés “les états généraux de la sécurité à l’école” par le ministre Luc Chatel. Un an plus tard ont eu lieu les “assises nationales sur le harcèlement à l’école”.

Chatel harcèlement scolaire

Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative en 2010, initiateur de la lutte contre le harcèlement à l’école (crédits : le JDD).

Puis en 2012, le ministre Vincent Peillon installait la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire. Les actions de sensibilisation se multiplient : création d’un réseau de 250 « référents » dans les académies pour prendre en charge les situations de harcèlement, formation des personnels, publication de guides pédagogiques, vidéos, dessins animés, site Internet et page Facebook.

En 2013 a été promulguée la loi de refondation de l’école : chaque établissement scolaire doit désormais faire de la lutte contre le harcèlement sa priorité et élaborer des programmes d’action. Initiée par Luc Chatel, cette lutte a donc été poursuivie par ses successeurs, au-delà des clivages politiques.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalPolitique

Thanksgiving : la dinde “Corn” graciée par Donald Trump

À la uneMusiqueSéries Tv

Gary Portnoy (Cheers) : "Un bon générique engendre chez le public un sentiment en adéquation avec la série qu'il regarde"

À la uneInsoliteInternational

Un homme a-t-il payé 3.000 dollars pour une bière ?

À la uneCultureSéries Tv

Les séries étrangères qui arrivent sur Canal+ en décembre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux