À la uneActualitéSport

Natation : Florent Manaudou superstar

Après ses quatre titres européens en grand bassin cet été à Berlin, Florent Manaudou rapporte six médailles, dont trois en or, et deux records du monde des championnats du monde en petit bassin à Doha, au Qatar. A 24 ans seulement, c’est déjà l’un des plus beaux palmarès de la natation française. 

Quelques secondes après la touche qui lui permet de remporter le titre sur 50 mètres dos en battant le record du monde (22 secondes 22 centièmes), Florent Manaudou hausse les épaules et affiche un sourire en coin (photo de Une). Lui-même a l’air de ne pas savoir comment il a fait. Mais cette performance ne doit rien au hasard. En plus du 50m dos, Florent Manaudou s’est imposé sur le 50m nage libre, sa discipline de prédilection, en établissant là-aussi un nouveau record du monde en 20”26 et sur le relais 4x100m nage libre avec ses potes du Cercle des nageurs de Marseille Fabien Gilot, Mehdy Metella et Clément Mignon. S’ajoutent aussi deux médailles d’argent, sur 100m nage libre et avec le relais 4 x 50m 4 nages. Bref, une bien belle moisson pour le frère de Laure Manaudou.

Et ce n’est que le début

S’il n’a pas encore le palmarès de sa sœur et ses treize titres internationaux, rien n’empêche d’imaginer qu’un jour, Florent ira titiller son aînée. En tous cas, il a du temps devant lui. Sa carrière se lance vraiment il y a deux ans quand, un soir d’août 2012, Florent Manaudou devient champion olympique du 50 m nage libre à la surprise générale. C’est la première fois que le grand public remarque ce nageur taillé pour le sprint et ses coulées phénoménales. Aux championnats d’Europe en petit bassin organisés en France, à Chartres, il confirme en s’adjugeant l’or sur 50 m et quatre autres titres en relais. Malgré une médaille d’argent aux mondiaux petit bassin d’Istanbul la même année et une décevante cinquième place en grand bassin à ceux de Barcelone en 2013 sur 50 m, Florent Manaudou fait désormais partie de ceux sur qui il faut compter. Et 2014 sera là pour le prouver. L’été dernier, à Berlin, il réalise un 100% en trustant quatre médailles d’or sur quatre courses disputées, toutes en sprint. On savait donc qu’il nageait vite mais en battant deux records du monde en deux jours à Doha, le nageur marseillais fait fort. D’autant plus que les deux anciens chronos pulvérisés par le Français dataient d’avant 2010 et l’interdiction des combinaisons en polyuréthane.

La prochaine grande échéance de Florent Manaudou aura lieu en août 2015 avec les championnats du monde à Kazan (Russie), en grand bassin de 50 mètres cette fois. Un format qui lui réussit un peu moins bien, avec une coulée (50m), voire deux (100m) en moins qu’en petit bassin. Mais nul doute que Florent Manaudou aura à cœur de conforter son statut de superstar et d’écrire de nouvelles lignes au livre des records.

 Crédit photo : Marwan Naamani / AFP

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Sam : vers un "reboot" de la série pour la saison 6

À la uneInternational

Le Nicaragua institue la prison à perpétuité pour les féminicides

À la uneCinémaSéries Tv

Harry Potter, bientôt développé en série télé ?

À la uneSportSports d'hiver

Ski de fond : une plainte déposée contre Alexander Bolshunov après son coup de sang à Lahti

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux