Désillusion à Philadelphie. Les Sixers, équipe du  »Big 4 » de la Conférence Est, ont été battus par les Nets de Brooklyn à l’occasion du match d’ouverture des Playoffs NBA 2019, et c’était violent.

L’incroyable fusion des Nets

Les Nets étaient bien présents pour leur premier match de Playoffs depuis quatre ans et ont continué sur la lancée de leur solide saison : La maturité était présente, la concentration y était et n’a en aucun cas craqué face au trio Simmons/Embiid/Butler malgré la grande feuille de ce dernier (36 pts 9 rebonds, un loup). Et même si ils menaient que de huit points à la mi-temps, ils ont réussi à tenir le coup et remporter le match, 111-102.

Notons que la fusion du groupe est remarquable. D’Angelo Russell (26pts), Caris LeVert (23 pts), Spencer Dinwiddie (18 pts) ou encore Ed Davis (12 pts) ont montré leur présence durant ce match et ont répondu aux attentes. Le coach des Nets, Kenny Atkinson, peut être ravi du collectif.

Philadelphie a manqué son rendez-vous

Les Sixers quant à eux, sont passés à côté de leur match. Si Joël Embiid était présent (22 pts, 15 rebonds) et que Jimmy Butler a activé le mode Playoffs d’une grande force, Ben Simmons a raté la confrontation avec une feuille mince de 9 points et 3 passes en 32 minutes, et une défense absente. Philadelphie a quand même essayé de mettre la pression sur Brooklyn tout au long du match, mais cela n’aura pas suffit.

Pas de précipitation, cependant

Mettons nous d’accord, ce n’est que le premier match de la série. Il ne définit en rien ce qu’il va se passer par la suite. Tout de même, ce match montre que les Nets sont capable d’être une équipe optimale en Playoffs et peut appuyer là où ça fait mal. Si il est clair que Philadelphie va remonter dans la série et auront faim de revanche, profitons quand même du jeu que propose Brooklyn. Cette performance leur restera gravée.

Le Game 2 aura lieu dans la nuit de Lundi à Mardi. En attendant, les Sixers doivent s’ajuster dans leur jeu et se reposer un peu…